Imágenes de página
PDF
ePub

sa première préface, le parti de n'admettre comme appartenant en propre à notre chroniqueur que les deux premiers des trois qui avaient jusqu'alors passé sous son nom, restituant ce troisième livre à Mathieu de Coucy. Et, en effet, ce dernier dit positivement qu'il commence sa chronique là où finit celle de Monstrelet, c'est-à-dire en 1444. Aussi la difficulté n'estelle pas de savoir s'il faut, oui ou non, retrancher de la véritable et authentique chronique de Monstrelet ce troisième livre, mais bien d'expliquer comment toutes les éditions et tous les manuscrits complets l'y ont fait entrer. Voici, suivant nous, comment on pourrait expliquer le fait. Les manuscrits de Monstrelet, qui contiennent seulement les deux livres, arrêtent le récit par ces mots : « Comme il sera dit dans mon tiers livre, » phrase qui, à la vérité, démontre bien le projet qu'avait Monstrelet de donner un troisième livre, mais qui n'implique pas nécessairement qu'il ait écrit ce troisième livre, ni surtout qu'il l'ait publié. Un autre argument dont Buchon ne s'est pas servi, et qui pourtant nous semble assez fort, c'est que dans toutes les éditions et dans tous les manuscrits, chacun des deux premiers livres est précédé d'une préface, tandis que le troisième n'en a pas. On ne voit pas bien pourquoi Monstrelet aurait ainsi abandonné une méthode bonne en soi, et que d'ailleurs il semblait affectionner. Disons donc qu'il n'a vraiment fait, ou du moins mis au jour, que ses deux premiers livres. Quant au troisième, voici, selon nos conjectures, ce qui a pu arriver. Les premiers éditeurs se seront servis de manuscrits n'ayant

que les deux premiers livres, et ils auront mis, au lieu du troisième qu'ils y trouvaient annoncé et qu'ils n'avaient pas, le premier manuscrit traitant des mêmes matières et pouvant servir de continuation, qu'ils auront eu sous la main. Si l'on nous objecte l'existence des manuscrits aux trois livres, nous répondrons qu'on bien pu faire là ce qu'on avait fait pour les imprimés, et qu'en copiant un manuscrit à deux livres ayant le renvoi au troisième, on aura suppléé, de la même manière que pour les imprimés, à l'absence de ce troisième livre. En résumé, nous ne regardons comme parfaitement authentiques que les deux premiers livres de Monstrelet, c'est-à-dire celui qui commence à 1400 et qui finit à 1422, et celui qui, reprenant à l'avénement de Charles VII, s'arrête assez brusquement à l'année 1444. Ce sont donc ces deux livres seuls que comprendra notre édition, comme celle de Buchon.

Pour le premier livre, qui s'étend de 1400 à 1422, notre texte est la reproduction littérale du manuscrit 8347. Nous n'y avons absolument rien changé, si ce n'est que nous écrivons les chiffres en toutes lettres, et aussi que nous avons cru nécessaire de suivre dans le numérotage des chapitres l'ordre des imprimés, qui en donnent 268 pour ce premier livre, tandis que notre manuscrit n'en donne que 258. Comme nous l'avons déjà dit, c'est toujours la même quantité de texte, seulement différemment coupé. A ce texte de notre manuscrit 8347 nous joindrons, à leur place voulue, à la fin de chaque volume,

les additions fournies par le manuscrit Suppl. fr. 93, dont il a déjà été parlé.

Quant au second livre, qui s'étend de l'an 1422 à l'an 1444, nous n'avions plus là, comme dans le premier cas, un excellent manuscrit à suivre en toute confiance. Il est vrai que le manuscrit 8346 est fort bon, mais, si l'on veut bien se le rappeler, c'est une version picarde, laquelle aurait trop juré avec notre texte du premier livre. Après tout, c'est encore l'édition Vérard (sans date) qui s'en rapproche le plus. Aussi, après mûr examen, est-ce ce texte-là que nous adopterons pour

le second livre, mais en le revoyant soigneusement, pour le fond, sur le n° 8346.

Notre texte ainsi établi se suivra sans interruption de volume en volume jusqu'à complète terminaison. Après le texte de la chronique viendront les pièces justificatives, puis des notes et des éclaircissements, et enfin des tables étendues.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

TABLEAU CHRONOLOGIQUE

DES

FAITS COMPRIS DANS CE VOLUME.

ANNÉE 1400.

(Du 18 avril 1400 au 3 avril 1401.) Défi de l'écuyer d'Aragon.. Jubilé à Rome...

Pages 11

31

ANNÉE 1401.

(Du 3 avril 1401 au 26 mars 1402.) Mort de Jean de Montfort, duc de Bretagne...

32 Départ de l'empereur de Constantinople de Paris. .

32 Retour en France de la reine Isabelle, veuve de Richard II. 32 Voyage de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, en Bretagne,

pour mettre le jeune duc en possession de son duché.... 34 Prise de possession du duché de Luxembourg par Louis, due d'Orléans......

38 Clément (lis. Robert), duc de Bavière, élu roi des Romains. 36 Expédition de Henri IV, roi d'Angleterre, contre les partisans de Thomas Percy...

38 Envoi d'une armée anglaise contre les Gallois.

39

1. Afin qu'on ne perde pas de vue que toutes ces années, étant celles de la chronique', sont du vieux style , nous avons mis la concordance du nouveau style à côté de chacune d'elles.

« AnteriorContinuar »