Imágenes de página
PDF
ePub

LE

GÉNIE DE VIRGILE. DE L'IMPRIMERIE DE Ph. HARDY, "rué Saint-Jacques, n° 71. SUR LE POÈME ÉPIQUE,

LE

GÉNIE DE VIRGILE,

Y 7-f 0

OUVRAGE POSTHUiME [ -

DE MALFILATRE,

PUBLIÉ D'APRÈS LES MANUSCRITS AUTOGRAPHES,

AVEC DES NOTES ET ADDITIONS

Par P. A. M. MIGER.

Je n'ai pas prétendu traduire, mais analyser; j'ai
voulu donner l'abrégé des poésies snr lesquelles
j'ai travaillé. M Al F., Vise. préL

TOME TROISIÈME.

A PARIS,

CHEZ MARADAN, LIBRAIRE,

RUE DES GRANDS-AUGTJSTINS, g.

[ocr errors]

ou ANALYSE RAISONNÉE

DU TRAITÉ DU P. LE BOSSU SUR CETTE MATIÈRE.

Il n'est rien que les poètes n'aient célébré; les Dieux, les Rois, les Héros, les Belles, l'Amour, les Bergers, les Arts, etc., furent tour à tour le sujet de leurs vers: de là le poëme épique, l'ode héroïque ou légère, l'églogue et l'idylle, le poëme didactique. Ils ont mis sur le théâtre les mœurs des hommes; ils ont fait revivre sur la scène les personnes célèbres: de là la comédie et la tragédie. Tous ces poëmes ont des règles tirées de leur nature, et que les critiques ont exposées, non comme des princes despotiques qui donnent des lois arbitraires, mais comme des législateurs sages dont les lois sont fondées sur l'observation du génie des peuples, de la nature des climats, etc. Telle a été ou telle a dû être l'intention de ceux qui se sont érigés en législateurs dans la république des lettres, et en particulier de ceux qui ont fait des poétiques. Mais combien de pédans ou d'écoliers se sont crus en droit de gouverner les poëtes à leur fantaisie, de leur frayer une route sur le Parnasse, de gêner leur marche et d'en faire des esclaves! Les esprits médiocres se sont soumis

« AnteriorContinuar »