Imágenes de página
PDF
ePub

V. Philippe-Eugène d'HOFFSCHMIDT, seigneur de Resteigne, de Mohimont, de Lesse, de Belle-Air, de Sechery, etc., épousa, en 1715, Catherine de Stein, dame de Recogne et de Noville.

De ce mariage sont nés :

1° Eugène, mort au service, en célibat. 2° Henri-Joachim, qui suit :

VI. Henri-Joachim d'HOFFSCHMIDT, seigneur de Resteigne, de Mohimont, de Lesse, de Belle-Air, de Sechery, né à Resteigne en 1719, mort en 1801, épousa, en 1744, Louise de Smakers de Mirwart, fille de Nicolas-Edmond de Smakers, seigneur de Mirwart, de Montigny, et d'Anne-Madelaine, baronne de Waha de Hodister.

De ce mariage sont nés quatorze enfants; sept filles sont décédées sans alliance; les autres sont :

1° Jean-Godefroi-Adolphe, qui suit: 2° Henri, mort sans postérité ; 3° Edmond, lieutenant-colonel du régiment de Rohan, au service de l'émigration,

mort en célibat à Brunswick en 1797; 4o Jason, mort à la tête d'une compagnie de patriotes brabançons qu'il coin

mandait; 5" Ernest-François-Joseph D'HOFFSCHMIDT, membre de l'ordre équestre du grand

duché de Luxembourg par arrêté royal, et des états généraux, chevalier de l'ordre du Lion belgique, né à Resleigne, mort au château de Recogne lez-Noville, en 1818, épousa Marguerite-Philippine de Chanly, décédée audit

château en 1837, ci-après; 6° Philippe-Charles-Henri d'Hoffschmidt, né à Resteigne, mort sans postérité à

à Bruxelles le 17 janvier 1821, à l'âge de 54 ans, épousa Françoise-Fanny, baronne de Steinback, décédée à Bruxelles en 1824. Ils ont vendu en 1820 la

terre de Mirwart; 7° Eugène d'HOFFSCHIMDT, mort en célibat.

VII. Jean-Godefroi-Adolphe d'HOFFSCHMIDT DE RESTEIGNE, réintégré dans ses droits nobiliaires par arrêté du 26 avril 1816, né à Resteigne, mort au château de Lesves en 1828, membre de l'ordre équestre de la province de Namur, épousa Joséphine-Raimond Dandoy.

De ce mariage sont nés deux enfants :

to Louise, décédée à Lesves en 1843, se maria avec Léopold, baron de Goer ; 20 Edmond d'HoFFSCHMidt de Resteigne, ex-lieutenant au régiment d'Arenberg, vit

dans la retraite et est connu sous le nom de l'Hermite.

D'Hoffschmidt de Recogne.

Recogne.

VII. Ernest-François-Joseph d'HOFFSCHMIDT, membre de l'ordre équestre du grand-duché de Luxembourg par arrêté royal, et des états généraux du royaume des Pays-Bas, chevalier de l'ordre du Lion belgique, né à Resteigne, mort au château de Recogne lez-Noville en 1818, était fils de HenriJoachim D'HOFFSCHMIDT, seigneur de Resteigne, et de Louise de Smakers de Mirwart. Il avait épousé Marguerite-Philippine de Chanly, décédée à Recogne lez-Noville en 1837. De ce mariage naquirent six enfants ; deux moururent en bas âge; les autres sont :

1° Ernest-Édouard d'HoffSCHMIDT DE Recogne, mort en célibat, à Wellen, en 1837;
2. François-Henri, qui suit :
3° Philippe, mort en célibat en 1837 ;
4o Constant d'Hoffschmidt, député de l'ordre équestre aux états provinciaux du

Luxembourg en 1830, membre de la députation permanente de la même
province en 1831, vice-président du conseil provincial en 1836, conseiller au
conseil des mines, vice-président de la chambre des représentants, et actuelle-
ment ministre des affaires étrangères, né à Recogne lez-Noville le 7 mars 1805,
épousa, en premières noces, en 1831, Léocadie Lamquet, décédée à Namur
en 1832; et, en secondes noces, Eugénie de Steenhault, fille de Victorin-Fran-
çois-Augustin, baron de Steenhault, gouverneur de la province de Luxem-
bourg, et de Pauline de Moser, dont :

A Palmyre d'Hoffschmidt, née le 24 octobre 1836, décédée en 1837;
B Arthur, né le 27 octobre 1837;
C Camille, née le 25 mars 1849;
D Fernand-Albert-Léopold-Arnoul, né à Bruxelles le 24 mars 1850.

VIII. François-Henri d'HOFFSCHMIDT DE RECOGNE, membre des états provinciaux du Luxembourg en 1826, de la chambre des représentants de 1831 à 1839, commissaire de l'arrondissement de Bastogne, chevalier de l'ordre de Léopold et de la Croix de fer, né à Strasbourg le 25 juin 1797, a épousé, en 1839, Léopoldine de Wautier de Rollé, fille d'Auguste de Wautier de Rollé, sénateur de Belgique, et de N., baronne Honrichs de Wolfwarsten. De ce mariage sont nés :

[ocr errors]

HOLVOET. - HONTHEIM. – HOOBROUCK.

HOLVOET, de Bruges, porte d'azur au chevron de sable, chargé de cinq étoiles d'or à cinq rais et accompagné : à dextre d'une colonne d'argent; à senestre, d'une épée d'argent emmanchée d'or, en pal, portant sur la pointe une balance d'or, et en pointe un écureuil d'argent.

HONTHEIM (DE), famille patricienne de Trèves, porte d'or au chef d'azur, chargé d'un lévrier d'argent au collet d'or liseré de gueules.

HOOBROUCK (VAN), famille gantoise.

I. Louis VAN HOOBROUCK, échevin de la ville de Gand en 1628, épousa Catherine van Poust, dont :

II. Louis van HOOBROUCK, échevin des Parchons de Gand en 1632 et 1642, de la Keure de 1633 à 1637, trésorier de ladite ville en 1644, anobli le 13 mars 1658, mort le 18 septembre 1658, épousa, à l'église de Notre-Dame à Gand, le 7 janvier 1627, Livine Dormael, décédée le 19 OCtobre 1656, fille d'Abraham, seigneur d’Axelwalle, et de Jacqueline Grenut, dont :

4° Abraham, qui suit : 2o Charles van HOOBROUCK, chanoine du chapitre de Saint-Bavon, mort le 31

janvier 1707; 3° François van HooBrouck, seigneur de Truffe, échevin de la Keure de Gand,

épousa Anne de Haynin, fille de Charles et d'Anne de Savreux, dont nous

donnons la postérité ci-après ; 4° Anne van HOOBROUCK se maria, à Saint-Nicolas de Gand, le 7 septembre 1653,

avec Jacques-Félix de Coninck, seigneur d'Overbrouck, conseiller au conseil de Flandre, né à Gand et baptisé à Saint-Michel le 7 juin 1627, mort à Bruxelles le 26 janvier 1684, fils de Thomas de Coninck et de Cornélie

van Dyck; 5° Louis, mort en célibat; 6° Pbilippe-Ignace van HOOBROUCK, seigneur de Reyaghe, échevin des Parchons

de Gand en 1674, né à Gand et baptisé à Saint-Nicolas le 29 juillet 1647, mort sans postérité, épousa Apollonie Haerens. Ils firent construire au couvent des Récollets une chambre de l'infirmerie et une chapelle, où l'on voyait leurs écussons.

III. Abraham van HOOBROUCK, seigneur d'Asper, de Synghem et d’Axelwalle, trésorier de la ville de Gand, mort le 18 août 1678, épousa, à l'abbaye d'Eenaeme, le 22 septembre 1669, Marie-Anne de Cuyck van Mierop, fille de Pierre, seigneur de Calslagen et de Sonnevelt, et de Marie Taye de Wemmel; laquelle convola avec Jean-François de Salcedo, colonel de dragons, gouverneur de Charleroi.

Abraham van HOOBROUCK laissa :

1° Charles-François, qui suit : 2° Henri-Charles, protonolaire apostolique, chanoine du chapitre de Saint

Bavon à Gand en 1695, mourut le 2 novembre 1742. Ses restes mortels ont été inhumés auprès de son oncle, à qui il avait succédé dans ladile

prebende; zu Anne-Catherine, religieuse à Sainte-Barbe, décédée le 23 janvier 1743 ; 4° Jean-Louis van HOOBROUCK, capitaine au service d'Espagne, mort en ce pays,

sans postérité, épousa, à l'église de Saint-Michel de Gand, le 4 août 1728, Isabelle-Thérèse de Azuara, décéilée le 13 février 1733 et inhumée à l'église de Saint-Nicolas à Gand, fille de François, gouverneur de Carthagène, et de Marie-Colelle van der Haegen.

IV. Charles-François VAN HOOBROUCK, seigneur d'Asper, de Synghem, d'Axelwalle, échevin de la Keure de Gand en 1698 et 1707, mort le 28 décembre 1727, épousa, en premières noces, Isabelle-Constance Stalins, décédée sans enfants le 16 mars 1695, fille d’Arnoud-Laurent Stalins et de Jeanne-Catherine Stalins; et, en secondes noces, le 7 février 1699, Catherine-Charlotte Ballet, née le 15 février 1683, décédée le 5 juin 1735, fille d'Emmanuel, seigneur de Leeuwenbourg, et de Charlotte-Hippolyte Volckaert. Il laissa de son second mariage :

1° Emmanuel-Charles, qui suit : 2o Barbe-Charlotte, née à Gand et baptisée à Saint-Jacques le 11 décembre 1703,

décédée sans alliance et inhumée à Notre-Dame; 3° Philippine-Anne, née le 25 février 1707, décédée à l'âge de 6 ans; 4° Marie-Thérèse, née le 22 octobre 1709, décédée et inhumée à Notre-Dame

à Gand.

V. Emmanuel-Charles van HOOBROUCK, seigneur d'Asper, de Synghem, d'Axelwalle, échevin des Parchons de Gand en 1731, trésorier de ladite ville en 1742, né à Gand et baptisé à Saint-Jacques le 6 juillet 1704, mort le 21 janvier 1789, épousa, en premières noces, à Saint-Michel de Gand, le 26 décembre 1731, Anne-Catherine Walckiers, décédée le 26 décembre 1742, à l'âge de 42 ans, fille de Corneille Walckiers, conseiller receveur-général de la province de la Flandre, et de Marie van Langenhove; et, en secondes noces, à Saint-Nicolas de Gand, le 14 octobre 1743, Éléonore-Françoise-Philippine, baronne de Schifer, décédée le 11 mai 1797, à l'âge de 73 ans, fille unique de François-Joseph, baron de Schifer, capitaine du régiment du grand-maitre de l'ordre teutonique, et de Thérèse-Anne de Sandelin.

Il eut du premier lit :

1° Ferdinand -Emmanuel-Charles-François, qui suit : 2° Henri-Charles-Joseph, né le 28 octobre 1736, épousa, à Liége, le 27 mai 1772,

Jeanne-Marie-Bernardine de Radigues de Chennevière, née à Liége le 20 août 1732, fille de Louis-Alexandre-Joseph-Denis de Radigues de Chennevière, colonel du corps royal d'artillerie, directeur des places fortes de Givet et de Charlemont, chevalier de l'ordre militaire de Saint-Louis, et de Marie-Thérèse

de Jonghe; 3° Jeanne-Jossine-Catherine-Colette van HOOBROUCK, née le 31 décembre 1738, se

maria le 25 août 1769, à Saint-Bavon de Gand, à Pierre-Joseph-Remi, baron van Bemmel, capitaine au régiment de Saint-Ignon, fils de Martin-Philippe

et d'Élisabeth Bellevaux ; 4° Marie-Jeanne van Hoobrouck, née le 30 octobre 1740, se maria, par contrat

du 11 novembre 1776, et à l'église le 16 suivant, avec Albert-Philippe-Jean de Cabilliau, major au service d'Autriche, fils de Joseph-Albert de Cabilliau,

seigneur de Triponseau, el de Marie-Barbe de Lichtervelde ; 5° Jeanne-Marie-Françoise, morle au pensionnat des Ursulines à Lille le 18 février

1750, âgée de 12 ans;

Il eut du second lit :

6° Thérèsc-Ferdinande-Philippine van Hoobrouck, dite de Ten-Briele, née le 21 juin

1744, morte de la petite vérole le 24 juin 1775, se maria, le 9 février 1771, à l'église de Saint-Bavon de Gand, avec Charles-Emmanuel, baron Dusart, seigneur de la Tour-au-Bois, lieutenant au régiinent de Saint-Ignon, fils de Jean-Baptiste-Philibert, baron Dusart, seigneur de Molem baix, et de MarieBenoite-Josephe van der Haeghen de Mussain. Il convola, le 24 juillet 1776,

avec Marie-Claire-Gasparine-Bernardine d'Olisy ; 7° Corneille-Joseph, né le 21 avril 1747, mort sans alliance; 8° Hubert-François van HooBrouck, seigneur de Ten-Hulle, officier au régiment de

Saint-Ignon, puis à celui de Clerfayt, né le 11 août 1748, épousa : 1° SophieThérèse-Josephe van der Bruggen, née le 19 février 1764, décédée le 21 novembre 1791; 2° Marie-Charlotte-Josephe-Ghislaine, comtesse de Kerckove

d'Exaerde, décédée le 25 octobre 1800. Ils ont formé la branche de Ten-Hulle; 9° Louis-Marie van HOOBROUCK, officier au régiment de Saint-Ignon, né le 19 juillet

1749, épousa, à Mons, le 2 juin 1789, Henrietle-Marie-Françoisc-Xavière Bruneau de Casteau, née le 14 septembre 1765, fille de Henri-Philippe-Joseph

Xavier Bruneau, seigneur de Casteau, et d'Isabelle-Albertine Schotte ; 10° Charles-François-Joseph van HOOBROUCK de Te-Walle, colonel des hussards du

régiment de Vierset, né le 7 décembre 1753, mort à Liége le 21 novembre 1801, épousa, à Mons, le 2 juin 1789, Marie-Anne-Caroline Bruneau de la Motte, née le 12 juillet 1778, décédée le 18 décembre 1826. Ils ont formé le raineau de van Hoobrouck Te-Walle;

« AnteriorContinuar »