Œuvres complètes de Voltaire: Études et documents biographiques. 1883

Portada
Garnier frères, 1885

Dentro del libro

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 199 - Remarques sur les avantages et les désavantages de la France et de la Grande-Bretagne, par rapport au commerce et aux autres sources de la puissance des Etats, traduction de l'anglais du chevalier John-Nickols.
Página 602 - ... et de l'humanité. Je voudrais ensuite deux exemplaires de la Bible des aumôniers du roi de Prusse, sous la même adresse, en deux envois différents. Je voudrais bien savoir si le Pascal-Condorcet est fini, je vous prie de vous en informer à Grasset de Genève.
Página 573 - On la reçut dans une serviette ; on la déposa sur un gros in-4°, et on fit coucher la mère pour la forme, et pour la forme aussi elle ne vous écrit point. Pour moi, madame, qui ai accouché de Catilina, je voudrais bien porter mon enfant à son altesse sérénissime1 et la supplier d'être la marraine, mais il n'est pas, je crois, digne encore d'être baptisé par elle.
Página 565 - Monseigneur, deux copies de dépêches que j'ai l'honneur de vous envoyer. Je crains de vous dire des choses très inutiles en vous marquant que, malgré le bruit répandu en Hollande de l'accession de la province de Groningue entière au payement des subsides, cependant celui qui a vu la résolution de cette province entre les mains de son premier député, m'assure qu'il n'en est rien, et que Groningue ne cherche que des subterfuges pour ne point payer. Je crois qu'Utrecht refuse sans subterfuges....
Página 553 - ... et gagner ainsi sur cet emprunt. Je ne vois guère une troisième raison, l'emprunt étant très secret; dans l'un et l'autre de ces deux cas, je vous demande, monseigneur, si vous ne jugez pas que ce prince accepterait aisément des subsides en cas de besoin, et s'il ne pourrait pas tenir lieu de ce qu'était autrefois la Suède à l'égard de Ia France.
Página 558 - La mésintelligence qui va donc naitre de l'arreSt de ces effets, n'eSt fondée que sur l'intéreSt; celle qui va éclore du passage des trouppes sera fondée sur le maintien de la dignité de la couronne. Je souhaiterais que ces deux motifs pussent contribuer à déterminer le roy de Prusse vers le grand but, où il faudra l'amener. J'ay peur que son ministre à la Haye, qui aime passionément ce séjour, par plus d'une raison, ne ménage autant qu'il poura une réconciliation. Je n'attends donc...
Página 585 - J'ai été sur le point, Monsieur, d'aller voir le Pierre que je commente; car pour le Pierre aux filets et aux deux clefs, il n'ya pas d'apparence que je lui fasse jamais ma cour. J'aime bien mieux celui qui a si bien peint les Romains, que celui au nom duquel un prêtre est le maître de Rome.
Página 553 - On me parle familièrement, et, si j'étais dans le camp du roi d'Angleterre, j'ai lieu de croire qu'on ne se déguiserait pas davantage, tant on me croit peu à portée, par mon caractère et par ma situation, de profiter de cette franchise. Ce bonheur que...
Página 599 - Virtemberg et le Palatinat, et quelques autres feuilles volantes. Il ya d'autres papiers de simple littérature qui sont épars sur le même bureau ; je vous prie d'emporter tout cela avec vous. Gardez les autres qui sont dans la bibliothèque. Il n'ya que la seule lettre de M. Pasquier que je serais...
Página 552 - J'en ai tiré, entre autres connaissances, un mémoire secret et détaillé de l'extraordinaire des guerres de cette année et du contingent de chaque province, que j'ai cru devoir envoyer sur-le-champ au secrétaire d'État de la guerre.

Información bibliográfica