Imágenes de página
PDF

Parfait-paffe'.

J'eus saisi, tu eus saisi, il Que j'eusse saisi , que ta eut saisi; eusses saisi, qu'il eût saisi;

Nous eûmes saisi, vous eû- Que nous eussions saisi, que tes saisi , ils eutent saisi." vous eussiez saisi, qu'ils eussent,saisi. Futttr-paffí.

J'aurai saisi, tu auras saisi, Que j'aie saisi, que tu aies îl aura saisi; . saisi, qu'il ait saisi;

Nous aurons saisi, vous au- Que nous ayons saisi , que rez saisi, ils auront saisi. vous ayez saisi, qu'ils aienc

saisi.

Conditionnel-pajsé.

J'aurois saisi , tu aurois Que j'eusse saisi, que tu saisi , il auroit saisi; eusses saisi, qu'il eut saisi;

Nous aurions saisi, vous au- Que nous eussions saisi, que riez saisi, ils auroieut saisi. vous eussiez saisi, qu'ils eussent

saisi.

La Marquise.

Voilabicn des mots différents pour un méme verbe í

Le Comte.

Vous n'en avez vu qu'une partie: Monsieur n'a encore expose que trois modes , & n'a point; fait mention des temps fur-composés.

Sophie.

Que cela paroît embarrassant!

L'a B B é.

Point du tout , Mademoiselle. A quelque temps ou mode qu'on applique le subjonctif, il n'clfc jamais susceptible que de deux temps simples & de deux temps composés; car les temps sur-compofcs ne méritent pas ía peine qu'on en fasse mention.

Le premier temps simple du subjonctif, que nous appellerons direct, c'-adapte au présent & au futur, de quelque manière quilî soient exprimés.

II est le même dans le second membre de toutes ces phrases irîdicativcs:

Présent. Vous desirez )

Futur. Vous délirerez [ que le ciel me favorise. Futur paje. Vous aurez désiré )

Da "Présent.' Desntî-vous

futur. Desirerez-vous }■ que le ciel me favorise i Futur-passé. Aurez-vous désiré

de la phrase impérative ou de commandement, qui tient du présent & du futur:

Désirez que le ciel me favorise, de ces phrases négatives:

Présent. Vous ne désirez pas ) . . , Futur. Vousnedcíìrerezpas V f,Lrlrì futur-passé. Vous n'aurez pas deìiré ) BWBB >

de ces phrases interrogatives:

}

de ces phrases admiratives:

Quoi ! vous desirez î u ^ me favorise
Quoi 1 vous désirerez j

de ces phrases optatives ou de deíîr, qui tiennent da présent & du futur:

Puissiez - vous désirer que le ciel me favorise!

Le second temps du subjonctif, que nous appellerons indirect , quadre avec tout ce qui a rapport au passé & au conditionnel.

II est le méme dans le second membre de toutes ces phrases indicatives:

Présent-passé. Vous avez désiré y

Imparfait Vous désiriez / , de,

Imparfait-passe. Vous aviez désire > M çavnT\*hr

Parfait. Vous délirâtes ( W0Mt|

Parfait-passé. Vous eûtes désiré 3

de ces phrases conditionnelles:

Vous aduriezdesiré } V* « prisât; de ces phrases négatives:

Présent-passé. Vous n'avez pas désiré ~i

Imparfait. Vous ne désiriez pas f . ... _„

Imparfait-passé. Vous n'aviez pas désiré V quf. e c' .'.

Parjait. _ Vous ne delrâtes pas ^ tavonsa*,

[ocr errors]

de ces phrases interrogatives:

Présent-passé. Avez-vous désiré
Imparfait. Délitiez - vous
Imparfait-passé. Aviez-vous désiré
Parfait. Désirâtes-vous

Parsait-paJJé. EÛtéS-VOUS désiré

de cette phrase optative , qui est au passe':
Puífiez-vous désirer que le ciel me favorisât î

de cette phrase admirative:
Quoi i vous désireriez que le ciel me favorisât!

Le Milord.

Vous faites quadrer le temps direct du subjonctif avec le futur paslé , & non avec lc présent passé y cependant ce devroit être la même chose.

L'ahb é.

Pardonnez-moi, Monsieur : la combinaison du futur & du passe équivaut en quelque sorte au présent. H n'en est pas de même du présent joint au passé: le résultat de cette combinaison tient trop du passé pour quadrer avec le temps direct du subjonctif; cependant quand le subjonctif emporte nécessairement une idée de présent ou de futur, on peut le mettre au temps direct. J'ai ordonné qu'on se rende dès-aujourd'hui; vous ayc[ exige que Vaccord se fasse demain, &c.

Quand le subjonctif sc rapporte à un temps antérieur k celui de la phrase, on substitue au temps simple le temps composé qui y correspond. Ainsi dans les phrases citées qui se rapportent au présent ou au futur , il ne faudioit plus dire que le ciel me favorise , .mais que le ciel m'ait favorise:. Vous defire\, vous defirere\, &c. que le ciel m ait favorisé; & dans les phrases qui .se rapportent au passé, au lieu de dire pour le second membre , que le ciel me favorisât, il faudroit dire , que le cielm'eût favorisé. Vous defirie[ , vous élites defiré , &c. que le ciel meut favorisé.

que le ciel me
favorisât i

Le Milord.

Vous nc faites rapporter le subjonctif ni a la phrase gérondive, ni à la phrase participe , ni à la phrase infinitive.

L'a B B é.

Ces trois derniers modes sont aufli propres que les autres à gouverner le subjonctif; mais comme ils ne désignent qu'un présent ou un passé vague: aller, être allé, allant, étant allé; courir, avoir couru, courant, ayant couru, &c. ils ne peuvent déterminer le temps de la phrase dans laquelle ils se trouvent, ni par conséquent celui du subjonctif qu'ils gouvernent. Par exemple, l'infinitif simple permettre peut gouverner indifféremment tous les temps du subjonctif.

Que je m'explique,
Que je m'expliquasse,
Que je me sois expliqué.
Que je me fusse explique.

On pourroit k cet infinitif permettre , substituer le gérondif ou le participe permettant, ou les passés de ces mêmes modes: avoir permis , ayant permis.

La Marquise.

Le temps de ces espèces de phrases n'est donc jamais déterminé ì

L'a B B è.

II l'est ordinairement par d'autres verbes qui complettent rexpreífion. Si on dit , par exemple , en permettant qu'on accuse, vous deveipermettre. que je m'explique , le seul verbe vous deve\ , qui cil au présent indicatif, fait voir que le gérondif en permettant, l'insinitif permettre, & le subjonctif que je m'explique , sont pareillement au présent.

Mais si on dit , en permettant qu'on m1 accuse vous devrei permettre que je m'explique , le verbe futur, yous devre\, imprime à toute la phrase le caractère du futur; comme dans celle-ci: en per-*

Nn a

Permettre.

mettant qtu'on rrì1 accusât, vous dûtes ■permettre que je m'expliquasse, le verbe, vous dûtes, fait voir que la phrase est au temps parfait. En un mot , qu'avec ce même commencement on dise successivement pour la seconde partie de la phrase, vous devie\ permettre, vous ave\ permettre, vous aviei permettre , vous devrie[ permettre, vous auriei permettre que je m expliquajse, toutes les parties de la phrase passeront successivement à l'imparfait, au présent passé, à l'imparfait passé, au conditionnel, au conditionnel passé, &c. &c.

L E Mil o R D.

Le gérondif, le participe & rinfinirif sont donc toujours au même temps que le reliexle la phrase?

I'abbì

Non, Monsieur : ils peuvent encore être à un temps antérieur à celui de la phrase; & alors on emploie lc gérondif, Finfinitif & le participe passés ou composés, comme on les voit dans cette phrase: ayant permis qu'an m'ait accujé, vous deve\ avoir permis que je me fois expliqué, où le verbe , vous devci est au présent, & tout le reste au présent passe ; dans ccile-ci: ayant permis qu'on m*accusât, vous devriei avoir permis que je me defendijse t où le verbe vous devric^ est au conditionnel fimpLe ou présent , & le gérondif ayant permis, & l'iofinitif avoir permis, au conditionnel passé ou compose.

La Marquise.

Selon ce que je vois , toutes les fois que le verbe est précédé de la conjonction que , il est au subjonctif.

L' A B B É.

II y a une exception générale à cette règle 1 c'est quand le verbe qui gouverne n'exprime qu'une lïmple affirmation ou persuasion , sans y joindre Vidée du doute ni d'aucun autre sentiment; oommo

« AnteriorContinuar »