Imágenes de página
PDF

Le Comte.

Oui, Madame, excepte les deux premières personnes du pluriel, qui, comme celles de l'imparfait indicatif, prennent avant la dernière syllabe, uni de plus qu'au présent du même mode.

l' A B B É.

Ceci n'a pas lieu dans le verbe puer, qui au .subjonctif çst conforme à la règle établie } mais dont le présent indicatif se conjugue comme s'il étoit de la seconde conjugaison : je pus, tu pus , il put; ni dans le verbe aller, qui fait au subjonctif présent, <fue saille , que tu ailles , qiíil aille; que nous allions , que vous allies , qu'ils aillent} ce qui a peu de rapport avec le présent indicatif: Je vais, tu vas, U va; nous allons, vous allei, ils vont.

Le Milord.

Ce verbe aller est—il la seule exception à la règle que vous avez donnée pour le présent du subjonctif?

L'abbí.

Non , Monsieur; nous avons encore: i°. Les verbes vouloir & valoir, qui prennent 17 mouillée au singulier & à la troisième personne plurielle du subjonctif, quoique cette /soit sèche au présent de l'indicatif.

V o o x o I R.

: Indicatif présent. ; . Subjonaif présent ou futur.

Je veux ; tu veux , îl vêut; Que je veuille, que tu veuilles , qu'il veuille; "Nous voulons, vous vou- Guenous voulions , que vous !cz , ils veulent. " ' vouliez, qu'ils veuillent.

V- 4 t -o l R.

Je vaux , tu vaux , il vaut; Que je vaille , que tu vailles , qu'il vaille; Nous valons, vous valez , Oue nous valions, que vous ils valent." "valiez, qu'ils vaillent.

Lc verbe se prévaloir, composé de valoir} rentre

dans la règle générale, & ne mouille point VI au subjonctif présent.

Que je me prévale, que tu te prévales, qu'il se prévale. Que nous nous prévalions, que vous vous prévaliez, qu'ils le prévalent.

Pour le verbe équivaloir, il se conjugue comme valoir.

2°. Le verbe faire & ses composés, dont la terminaison au présent du subjonctif, n'a aucun rapport avec celle de Vindicatif.

Faire.

ue je fasse , que tu fasses , qu'il fasse;
ue nous fassions, que vous fassiez , qu'ils fassent.

Satisfaire.

Oue jc satisfasse , que tu satisfasses, qu'il satisfasse; Que nous satisfaisions , que vous satisfassiez, qu'ils satisfassent.

3°. Plusieurs autres verbes, dont le subjonctif présent ne reconnoît aucune analogie.

Avoir.

Que j'aie, que tu aies, qu'il ait;

Que nous ayons, que vous ayez, qu'ils aient.

Être.

Que je fois, que tu fois, qu'il soit;

Que nous soyons , que vous soyez , qu'ils soient.

Savoir Ou Sçavoir.

Queje sache ou que je sçâche, que tu saches ou que tu

fçaches , qu'il sache ou qu'il íçache; Que nous sachions ou que nous sçachions , que vous sachiez)

ou que vous sçachiez , qu'ils sachent ou qu'ils fçachent.

Verbes impersonnels pleuvoir & falloir.

qu'il pleuve.

. .: qu'il faille.

Sophie.

Vous n'écrivez pas que je soie! Je croyois qutf le singulier présent du subjonctif devoit toujours finir par un e muet.

L'abbì

Les verbes être & avoir sont les seuls dans lesquels cette règle nc soit pas suivie; encore le verbe avoir ne s'en écartc-t-il qu'à la troisième personne : qu'il ait. Mais dans le verbe être , cette irrégularité s'étend aux trois personnes du singulier; Que je fois, que tu fois , qu'il soit. Quelques personnes veulent qu'on mette un i après l'y dans les deux premières personnes du pluriel au présent subjonctif de ces deux verbes: que nous oyions , que vous ayie[; que noussoyions , que voussoyie^. Mais presque tout le monde supprime cet i, & cela ne forme aucune équivoque.

Le verbe savoir ousçavoir offre encore une singularité. Au lieu de dire à l'indicatif je ne sais paí, on dit quelquefois au subjonctif, je ne sache pas: je ne sache pas qu'il ait trouvé aucune opposition. Cette façon de parler ne me paroît pas du beau style; cependant M. de Montesquieu a dit dans son Esprit des Loix: // y avoit à Athènes une loi dont je ne sache pas que personne ait connu Vesprit. Je ne sache point qu'aucune république se soit accommodée d'un pareil règlement.

La Marquise.

C'est dommage que toutes ces règles de grammaire aient tant d'exceptions.

L'a B B É.

Celle qui concerne le second temps simple du subjonctif est tout-à-fait générale. Ce temps se forme fur la première personne au pluriel du parfait indicatif, en substituant à la dernière syllabe ,sse , sses , t, pour le singulier , &c fions , JJìei, ffent, pour le pluriel.

RAYER.

Indicatif. Subjonctif.

* Parfait. Parfait , Imparfait ou

conditionnel.

Je rayai, tu rayas, il raya; Que je rayasse, que tu rayasses, qu'il rayât j

îîous ràyâmes , vous rayâ- Que nous rayassions , que les , ils rayèrent. vous rayassiez, qu'ils rayas

sent.

Fuir.

7e fuis, tu fuis, ìl fuit; Que ie fuisse, que tu fuisses,

qu'il fuît;

Nous fuîmes, vous fuîtes , Que nous fuissions , que |b fuirent. vous fuissiez, qu'ils fuissent.

Croire.

Je crus, tu crus, il crut; Que ie crusse , que tu crusses , qu'il crût; Nous crûmes, vous crûtes, Que nous crussions , que ïls crurent. vous crussiez, qu'ils crussent.

Venir.

Je vins , tu vins , il vint; Que ie vinsse, que tu vinsses,

qu'il vînt;

: Nous vînmes, vous vîntes, Que nous vinssions , que tls vinrent. vous vinssiez, qu'ils vinssent.

La Marquise.

Les verbes de la première conjugaison se distinguent donc des autres au parfait du subjonctif, comme au parfait de l'indicatif, en faisant entendre un a dans la dernière ou lavant dernière syllabe ì

L'A B B £.

Oui, Madame.

La Marquise. Y a-t-il encore une exception pour la troisième personne du pluriel?

L'A B B É.

Non , Madame : cet a se mee aux trois personnes tant du pluriel que âu singulier.

Sophie.

Je croyois qu'on ne mettoit un t k 1% troisième personne du singulier , que quand il y avoit une s à la première; cependant dans tous ces imparfaits ou parfaits du subjonctif, la première personne du singulier finît par un e muet, & la troisième

par un /.

L'a B B É.

Cette exception s'étend fur tous les parfaits ~% imparfaits ou conditionnels du subjonctif. Dans le principe, on écrivoit les trois personnes par ffe:

Que je donnasse, que tu donnasses, qu'il donnasse.

Ensuite on a retranché la dernière syllabe se d$ la troisième personne , en y substituant un t.

Que je donnasse, que tu donnasses , qu'il donnast.

Enfin on a substitué un accent circonflexe à llj muette qui précédoit le r.

Que je donnasse, que tu donnasses, qu'il donnât.

Et c'est ainsi qu'on écrit généralement tous les parfaits, imparfaits & conditionnels au subjonctif.

La Marquise.

Apparemment que Messieurs les Poètes aurent encore eu besoin de ce changement-là.

L'a B B É.

, Celà pourroit être : il est même probable quô cette irrégularité sera devenue une loi , parce qu'elle se sera rencontrée dans les ouvrages de quelques auteurs moins exacts que spirituels. Quoi qu'il en soit, il n'est plus permis d'écrire la troisième personne au singulier parfait, imparfait & conditionnel du subjonctif par Jse : il faut absolument substituée un / à ces trois lettres.

Que je dusse, que tu dusses , qu'il dût.

Que je vinsse, que tu vinftoc, qu'il vînt, &c.

LE MlLORU.

J'ai vu aussi dans quelques vieux auteurs françois j la troisième personne du verbe avoir au singulier présent subjonctif, terminée par un c muet.

Que j'aye , que tu ayes, qu'il aye.

« AnteriorContinuar »