Imágenes de página
PDF
ePub

..

3 fr. 50. - H.-G. Wells : La Machine à explorer le Temps (traduit par Henry-D. Davray), Mercure de France, 3 fr. 50. Rudyard Kipling : Le Livre de la Jungle (traduit par Louis Fabulet et Robert dlumières), Mercure de France, 3 fr. 5o.

Jacqnes des Gachons : 1) touche: pas, Société francaise d'imprimerie et de librairie. Anatole France : L'Anneau d'amélhyste, Calmann Lévy, 3 fr. 5o. Albert Pinard : Samuelle Sersais, Société libre lEdition des gens de lettres, 3 fr. 30. — Pierre Louys : Une l'oluplé nourelle illustrations de L. Marold et J. Dedina), Borel, i fr. 30. M. Reepinaker : La l'eine du Dum, Slock, 3 fr. 5o. Camille Pert : Leur égale, Simonis Empis, 3 fr. 50.

Poèmes. - Fraucis Vielé-Grillin : Phocus le Jurlinier, précéilé de Swanhilde, A nedens, les Fiançailles d'Euphrosine, Mercure de France, 3 tr'. jo. Henri de Régnier : Premiers Poèmes (les Lendemains, :Ipuisement, Siles, Episodes, Sonnels, Poésies diverses , Mercure de France, 3 fr. 10. Paul-Ilenri Tessyl : Frissons de Vie, Bibliothèque Artistique et Littéraire, 2 fr. 50.

Xavier Brun : Poésies simples et inlimes, Lyon, Legendre. – René Ghil : Dire des Sang's, 1, le pas humain, Mercure de France, 2 fr. – Georges Pioch : Instants de Ville, Mercure de France, 2 fr. · Emile Verhaeren : Poèmes (Troisième série : Les Villages illusoires, les Apparus dans mes chemins, les Vignes ile ma muraille), Mercure de France, 3 fr. 30.

[ocr errors]

THÉATRE. Abel Hermant : Théritie des Deux-Mondes, Ollendor/l, 3 tr. 50.Albert Mirabaud : (Théatre de la Rue) La Plèbe, illustrations de A. Béchard, Chamuel. Georges Polti : Les Cuirs de Bæus, Mercure de France, 3 fr. 50. P.-J. Edouard Callon : llercule vainqueur de la Mort, suivant l’Alceste d’Euripide, Mercure de France.

États, Socrétis, GOUVERNEMENTS. Emile Vandervelde : L'influence eles villes sur les campagnes (Monographies locales : La Hulpe, Rixensart, Genval), Bruxelles, Au siège de l'Institut des Sciences sociales. A bas le Confessionnal (la Confession jugée par Michelet, Paul-Louis Courier, Voltaire, l'ierre des Piliers, Alfred La Belle, Le D' A. Wabu, Edouard Drumont, etc.), Bibliothèqne républicaine, René Godfroy, o fr. 10. Marius Decrcspe : L'Affaire Damoiscau, Ed. du Petit Troyen, o fr. 30. Emile Faguet : Questions politiques, Colin, 3 fr. 30. Giovanni Bertola : Il Libro di testo nella scuola elementare al Congresso pedagogico di Torino, Mondovi, Tip. B. Graziano, 1 fr.

Jean Bernard : La Vie à Paris, 1898 Préface de Charles Tardieu!, Lemerre, 3 fr. 5o. O. Dubois-Desaulle : Sous la Casaque (.Votes d'un soldat), Stock, 3 fr. 5o. Paul Marie : Le Petit Bleu, Stock, 3 fr. jo. Karl Marx : Salaires, prix, profits (traduit par Ch. Longuet), Giard ct Brière, o fr. 50. Cesare Lombroso : L'Antisémitisme (traduit par A. Marie et II. Hamel), avec une préface du D' Paul Brousse, Giard el Brière, 2 fr. 50. Laterrade : La Définition du Socialisme, Librairie de la Revue Socialiste,o fr. 10. Les Millions de Barnum, amuseur des peuples, antobiographie aduptée de l'américain par Jehan Soudan, Hachette. – J. Bourdeau : Le Mouvement syndical en France, Arthur Rousseau. Enrico Malatesta : Un peu de théorie, Bruxelles, Bibliothèque des Teinps Nouveaux, o fr. 10. Paschal Grousset : Le Mol de l’Enigme', Stock, i fr Marie de Saint-Rémy : Les dieux de l’Anarchisme (Annales de l'Universellisme), Librairie du Magnétisms, 5 fr. Jacques Dhur : Le l'ère d'Emile Zola (Préface de Jean Jaurès), Sociélé Libre d'Edition des gens de lettres, 3 fr. 50.

ALBUMS. Hommage des Artisles i Picquart (Album de douze lithographies par Anquetin, Cornillier, Gumery, Hermann-Paul, Lucc, Manzana, Perroudon, Petitjean, Rault, Van Rysselberghe, Sunyer, Vallolton; préface d'Octave Mirbeau; liste des protestations; publié sons la direction de Paul Brepet et Félix Thureau), Société libre d'Edition des Gens de lettres, 3 fr. 50. Almanaco de Blanco y Vegro (la Tierra Espanolu), Madrid, 1 peseta.

- Jean Darc : Guil.

[graphic]
[ocr errors]

Lettres de Stendhal

IU COMTE CINI

| En 1830, 1. de Stenelul, qui connaissail l'Italie cl y avait fait de nonbreux séjours, fut nommé consul de France à Trieste et, bientôt après, à Civita- Vecchia. C'est durant ce dernier consulat qu'il publia le Rouge et le Noir, les Mémoires d'un Touriste, la Chartreuse do Parme et qu'il écrivil Lucien Leuwen et Lamiel. De celle époque aussi (1834-1840) dale l'épistolaire qu'on ta lire. Les huit lettres qui le composent sont signées de divers pseudonynies, on sait que y. de Slendhal aimail asse: ces déguisements. Elles sont adressées à un ami, au comle rini, et ont trait uniquement à leurs relations cordiales comme i quelques affaires d'intérill (1).

Il nobil uomo il signor Conle Cini,
Santa Lucia, Napoli.

Rome, 26 août 1834. Cher et aimable ami, Je veux d'abord vous remercier des journées aimables que nous avons passées à Guzano. Rome est si chaude, le soir surtout, que je repars pour Albano. Il n'y a rien de nouveau qu'une quarantaine mise sur les provenances de Toscane et de France. Ainsi je crains bien pour les envois que Mme la C-se P........ pourrait faire à CivitaVecchia. J'ai passé trois fois chez D. Michele sans le trouver, ainsi je ne puis vous donner des nouvelles de D. Fi. J'ai appris des détails qui confirment toujours plus ma défiance en matière d'argent.

J'espère que votre voyage aura été heureux. Vous ne le serez jamais autant que le désire votre dévoué

onge

(1) Les inédits de M. de Stendhal sont devenus extrèmement rares. Rappelons que La revue blanche et a déjà inséré plusieurs : Avis aux tètes légères qui voyagent cn Italie (no du zer mars 1894), Fragments inédits (n• du je mars 1896), Consultation de la duchesse de B... pour Banti (n° du jo octobre 1897), Burrhus (le comte Pierre Daru) (ndu 15 octobre 1897); et qu'elle a publié quelques documents sur Slendhal : Lc Procès de Julien Sorel, cour d'as. sises de l'Isèrc, audiencc du 15 septembre 1827 (n• du 1er mars 1894), Soirées du Stendhal-Club, par M. Cusimir Stryienski (noi des 1er juin 1895 et 7" mars 1898), Les Budgets de Slendhal, par M. Auguste Cordier (no da 1" avril 1897), La Queue de M. de Stendhal, par M. Jean de Milly (no da je juillet 1898), Une Icllre dc Donato Bucci (n• du per mars 1899), trois portrails de Stendhal dessi. nés par Félix Vallottun (n" du avril, per octobre et 15 octobre 1897). En vutre, lcs Editions de La revue blanche ont publié de Stendhal un vol. gr. in-18: Napoléon, avec noles et introduclion par Jean du Milly.

[graphic]
[ocr errors]

III (Meme adresse)

Civita-l'ecchia, le 14 novembre (1834). Il y a luit ou dix jours, mou cher comte, que j'ai reçu deux paquets d'arrow-root. J'apprends par notre ami Annibal que cet arrow-root Vous cst destiné.

Lundi prochain, à deux heures moins un quart, envoyez un de vos clomestiques hors de la porte Cavalegicri sur la route de CivitaVecchia, i 200 pas hors de la porte, je lui remettrai ces deux paquets.

Je ne prends pas de lusciur passare. Romo est menteuse, elle dirait bientôt qu'à chaque voyage je fais pour 1 000 écus de contrebande.

Mille compliments à l'aimable comtesse.

N'oubliez pas d'envoyer un domestique lundi prochain à 200 pas en dehors de la porte Cavulegieri. Je passerai entre 2 et 3 h. 1/2. Je lui remettrai les 2 paquets d'arrow-root. Et j'aurai le plaisir de vous voir le soir.

Tout à vous,

Durand

IV

Alleme adresse).

De chez M. L.....gano,
Paris, le inardi gras, 3 février à 10 li.

Cher el aimable Comte, J'ai su hier que M. L. était à l'aris et partait. Toute ma journée du mardi gras it été remplie par une course en voiture avec des fous masqués; je comptais demain acheter des caricatures et vous écrire une longue lettre. Je vais chez M. L., il m'apprend qu'il part le mercredi des Cendres au matin.

Je n'ai donc que le tems de vous remercier de la charmante lettre que vous m'avez écrite sur le mariage de la Paso Egi.

Voulez-vous encore des caricatures ? Voulez-vous Molière illustré superbe en 2 vol., 30 ou 40 fr.?

Je retournerai vers le mois de mars.
Mille amitiés à M. Annibal à qui je comptais écrire.
Comment vont les Cae.? Enfin j'ai reçu une lettre de D. F.

Mes respects, je vous pric, à la très aimable Comtesse. J'espère que les chaussures de Paris vont bien.

« AnteriorContinuar »