Des couleurs symboliques dans l'antiquité, le moyen age, et les temps modernes

Couverture
Treuttel et Würtz, 1857 - 312 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 61 - Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui. En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
Page 131 - Or il arriva que le pauvre mourut , et fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi , et eut l'enfer pour sépulcre. Et lorsqu'il était dans les tourments , il leva les yeux en haut , et vit de loin Abraham et Lazare dans son sein...
Page 61 - Toutes choses ont été faites par lui ; et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui.
Page 131 - II y avait un homme riche qui était vêtu de pourpre et de lin, et qui se traitait magnifiquement tous les jours.
Page 142 - Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit: mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est de même de tout homme qui est né de l'Esprit.
Page 67 - Celui que l'esprit seul peut percevoir, qui échappe aux organes des sens, qui est sans parties visibles, éternel, l'âme de tous les êtres, que nul ne peut comprendre, déploya sa propre splendeur.
Page 37 - Ormuzd, très haut, était avec la science souveraine, avec la pureté, dans la lumière du monde. Ce trône de lumière, ce lieu habité par Ormuzd, est ce qu'on appelle la Lumière première, et cette Science souveraine, cette Pureté, production d'Ormuzd, est ce qu'on appelle la Loi...
Page 45 - Je lui répondis : Seigneur, vous le savez. Et il me dit : Ce sont ceux qui sont venus ici après avoir passé par de grandes afflictions , et qui ont lavé et blanchi leurs robes dans le sang de l'agneau.
Page 67 - Ayant résolu dans sa pensée de faire émaner de sa substance les diverses créatures, il produisit d'abord les eaux dans lesquelles il déposa un germe. «Ce germe devint un œuf brillant comme l'or, aussi éclatant que l'astre aux mille rayons, et dans lequel l'Être suprême naquit lui-même sous la forme de Brahma, l'aïeul de tous les êtçes...
Page 132 - Père Abraham, ayez pitié de moi et envoyez-moi Lazare, afin qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau pour me rafraîchir la langue, parce que je souffre d'extrêmes douieurs dans cetle flamme.

Informations bibliographiques