Séances et travaux de l'Académie des sciences morales et politiques, compte rendu

Couverture
Felix Alcan, 1854
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 16 - Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ; car chacun pense en être si bien pourvu , que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont.
Page 11 - Tout annonce d'un Dieu l'éternelle existence; On ne peut le comprendre, on ne peut l'ignorer. La voix de l'univers annonce sa puissance, Et la voix de nos cœurs dit qu'il faut l'adorer.
Page 336 - Méditerranée son fils immortel, l'héroïque vainqueur de Lépante, s'il n'avait pas été constamment réduit à se tourner vers d'autres desseins par d'autres dangers. Quant au projet de ramener l'Allemagne à la vieille croyance catholique , il dut être impuissant parce qu'il fut tardif. Charles-Quint, obligé de souffrir le protestantisme lorsqu'il était encore faible , l'attaqua lorsqu'il était devenu trop fort pour être, je ne dirai pas détruit, mais contenu. Durant trente années, l'arbre...
Page 55 - L'auteur du mémoire n° 6, auquel a été décerné le prix, est ME Saisset, professeur agrégé de philosophie , à la Faculté des lettres de Paris et maître de conférences à l'Ecole normale; celui du mémoire n° 3, qui a obtenu la mention honorable, est M.
Page 246 - Un jour qu'avec une suite nombreuse il sortait par la porte orientale de la ville pour se rendre au jardin de Loumbinî , auquel s'attachaient tous les souvenirs de son enfance , il rencontra sur sa route un homme vieux, cassé, décrépit ; ses veines et ses muscles étaient saillants...
Page 335 - Pays-Bas , il avait à préserver les possessions de la maison de Bourgogne des atteintes de la maison de France. Empereur d'Allemagne, il avait, comme chef politique, à la protéger contre les invasions des Turcs , parvenus alors au plus haut degré de leur force et de leur ambition; comme chef catholique, à y empêcher les progrès et le triomphe des doctrines protestantes. Il l'entreprit successivement. Aidé de grands capitaines et d'hommes d'Etat habiles , qu'il sut choisir avec art, employer...
Page 323 - 11 demanda alors aux religieux de lui réciter les litanies et les prières pour les agonisants et à Quijada d'allumer les cierges bénits. Il se fit donner par l'archevêque le crucifix qui avait servi à l'impératrice dans le suprême passage de la vie à la mort , le porta à sa bouche et le serra deux fois sur sa poitrine 3.
Page 274 - C'est à Bénarès que le Bouddha prêcha pour la première fois, ou, comme s'exprime le mysticisme bouddhique, qu'il fit tourner pour la première fois la roue de la loi, langage symbolique et sacramentel qu'ont adopté toutes les sectes du bouddhisme, au nord, au sud, à l'est, depuis le Tibet et le Népal jusqu'àCeylan et jusqu'à la Chine1.
Page 322 - Même déposition devant l'inquisition. d'expirer. Il les écouta avec une joie sereine , qui se répandait sur son visage affaissé, sans discerner probablement ce qui dans l'une accordait plus à l'action rédemptrice de Dieu , et ce qui dans l'autre exigeait plus de la coopération morale de l'homme. Se confiant tout à la fois dans le sacrifice réparateur du Christ et dans la salutaire intercession des saints, «il montrait, dit l'archevêque de Tolède, une
Page 246 - fais désirer, après les avoir instruits, d'aller dans le « monde errer en religieux. » Cependant le roi Coûddhodana devinait les projets qui agitaient le cœur de son fils, llredoubla de caresses et de soins pour lui. Il lui fit faire trois palais nouveaux, un pour le printemps, un pour l'été et un autre pour l'hiver; et, craignant que le jeune prince ne profitât de ses excursions pour échapper à sa famille, il donna les ordres les plus sévères et les plus secrets pour qu'on surveillât...

Informations bibliographiques