Numismatique de l'ancienne Afrique, Volumen 3

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Índice

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página i - L.— Numismatique de l'Ancienne Afrique — ouvrage préparé et commencé par CT Falbe et J. Chr. Lindberg. Refait, achevé et publié par L. Müller.
Página 42 - I« 1992. REX IVBA. Son buste barbu à droite; les cheveux sont calamistrés et ceints d'un diadème avec des attaches flottantes; la poitrine et les épaules sont couvertes d'une cuirasse, sur laquelle est jeté un manteau; un sceptre est posé sur l'épaule droite; grènetis. R. Temple derrière un portique de huit colonnes; à droite, 'ym*; à gauche, rOTÛQH; au milieu du champ, un globe.
Página 111 - Symbole d'Isis, formé par un disque surmonté de deux plumes et de deux épis, placé entre deux cornes de vache, sur un support à deux branches courbées.
Página 129 - Capricorne portant une corne d'abondance sur le dos et un gouvernail sous le ventre. Ar. 2003. Même légende. Sa téte diadémée à droite.
Página 105 - Le serpent Uraeus, la tête surmontée d'un croissant, dressé sur un autel orné d'une guirlande; de chaque côté, un arbre; dans le champ, ET MZ; filet au pourtour.
Página 147 - Chus, sur la route de Gibraltar, était une place de commerce assez importante et de toutes les villes africaines celle qui entretenait le plus de relations avec le littoral de l'Espagne. Son port était un des meilleurs de la côte mauritanienne.
Página 139 - PROCOPE (Bell. Vandal. II, 5) elle était une ville grande et populeuse. Après cette époque elle disparaît de la scène, de sorte qu'on a été longtemps en doute sur son emplacement; il peut cependant à présent être regardé comme suffisamment avéré qu'elle a occupé la place où se trouve la moderne CHERCHEL ; c'est ce qu'on peut conclure des inscriptions lapidaires et des ruines considérables qu'on ya découvertes pendant les derniers temps. [Cfr. EXPLORATIONS scientifiques de l'Algérie...
Página 147 - Claude a permis aux deseendants des familles tingitaines par lesquelles avait été fondée la colonie espagnole, de retourner dans la ville natale de leurs pères, qui prit dès -lors le surnom de Julia Traducta; MXumpt (le) est de la même opinion.
Página 176 - ... appartenir à l'un ou à l'autre des monnayages 2. La série autonome comporte également de très rares exemplaires avec les légendes KAIZA, SITVM CAESARIS et CAES (infra N° 561 et ss.), mais ces attributions font aussi une large part à l'hypothèse. PREMIÈRE SÉRIE : IOL MONNAIES D'ARGENT 546.
Página 147 - Tingis d'aller s'établir en Espagne. — § 3. L'empereur Claude éleva Tingis au rang de colonie, et en fit la capitale de la province qui reçut d'après elle le nom de Tingitane ; selon PLINE, elle fut alors appelée JULIA TRADUCTA [cfr.

Información bibliográfica