Imágenes de página
PDF
ePub

Ainsi donc, quarante mille rations de pain biscuité ne demandent pas plus de trente voitures; cinq cents sacs de farine demandent cinquante voitures. Il faudrait donc cent voitures par jour pour aller à Cronach, et en faisant la navette, deux cents voitures : les dépôts bavarois fourniraient les escortes de ces convois.

Faire venir de Forcheim deux compagnies bavaroises pour ces convois.

On donnerait l'ordre à un chef et à quelques employés des transports, de surveiller ce service.

Ainsi donc, l'armée à Cronach doit être nourrie par les convois de Würtzbourg, d'où l'on enverra du biscuit; par les convois de Bamberg, d'où l'on enverra du pain biscuité et des farines.

Donner des ordres pour que tout le biscuit soit mis à Cronach, en dépôt, dans les magasins de la ville, et qu'on n'en délivre que d'après mes ordres.

Les deux divisions du parc, indépendamment de quatre jours de pain , en porteront pour quatre autres sur leurs voitures. Toutes les fois que par une circonstance quelconque on ne pourra pas donner du pain, on donnera de la farine, qui sera changée en pain à Cronach

... Savoir les numéros et l'état de la brigade qui est à la suite du quartier-général; on parlera aux brigadiers.

[ocr errors]

Il y a des personnes du quartier-général qui font partir leurs bagages sur les caissons du quartier-général. Ces caissons doivent marcher à la suite du quartier-général , et être chargés de pain.

Faire cuire à Forcheim, et faire transporter le pain biscuité qu'on y fera , sur des voitures que l'on se, procurera dans les environs pour Cronach, en en faisant faire trente mille rations par jour, et les expédier sur Cronach.

A S. A. 1. le prince JÉRÔME.

Cronach, le 8 octobre 1806. L'EMPEREUR ordonne que votre altesse impériale prenne le commandement de la division bavaroise qui arrive le g à Bayreuth ,' et qui, le ro au matin, doit se rendre devant le fort de Cumlbach. Je donne l'ordre à l'officier-général, commandant la division bavaroise, d'envoyer un régiment de cavalerie au-devant de vous. En conséquence, votre altesse partira le vi au matin pour se rendre devant Cumlbach. L'intention de l'empereur est que vous fassiez cerner cette place , et que vous la forciez à se rendre. Sa majesté

le général Hédouville fasse saus vos ordres les fonctions de chef de l'état-major de la division du général de Wrède.

Je détache près de votre altesse le lieutenant-colonel d'Aubert, officier bavarois, employé auprès de moi.

veut que

Cet officier vous devancera, et sera porteur de l'ordre qui prévient le commandant bavarois du commandement que l'empereur vous confie. L'intention de l'empereur est que quand le fort de Cumlbach se rendra , vous lui envoyiez un rapport qui lui fasse connaître l'état de l'artillerie et des fortifications. Je donne l'ordre à un officier du génie français de s'y rendre, et de vérifier lui-même le fort. Cette reconnaissance sera indépendante de celle que feront les officiers bavarois. Vous voudrez bien, monseigneur, envoyer l'état exact de l'infanterie, de l'artillerie et de la cavalerie qui se trouvent dans la place. Vous passerez la nuit du 10 au 11 à Cumlbach, où vous attendrez de nouveaux ordres. Vous écrirez pour vos subsistances au général Lefranc à Forcheim, et qui commande tout le pays de Bayreuth.

DES CHAPITRES ET DES MATIÈRES

DU TOME XV.

CAMPAGNE DE 1806.

CHAPITRE PREMIER.

Résultats de la paix de Presbourg.

Situation respective des puissances au commencement de l'année 1806. Traité entre la France et la Prusse. - Marche de l'armée commandée par le prince Joseph Napoléon et le maréchal Masséna. - La cour de Naples abandonnée par les alliés. Tente vainement de négocier. Essaie un simu.

lacre de défense. Se retire en Sicile. Évacuation des états autrichiens. - Retour de l'em . pereur François 11 à Vienne. - Mariage du viceroi d'Italie avec la princesse de Bavière. Cantonnement de l'armée française en Allemagne.

Retour de l'empereur Napoléon à Paris.

Pages ire à 15.

De l'intérêt respectif des puissances dans la formation de la troisième coalition contre la France. Observations générales sur l'issue de la guerre. Changement du système politique en Europe.

Sacrifices et résignation de l'Autriche. - Situation critique de la Prusse. - De l'inutilité de son traité de paix. Vues de Napoléon dans les échanges de territoires. - Création de deux nouveaux royaumes. — Aperçu des résultats de la paix de Presbourg par rapport aux états du continent.

Pages 15 à 28.

Motifs qui déterminèrent la neutralité de la cour de Naples à l'ouverture de la campagne. - Influence du gouvernement anglais sur la conduite du gouvernement napolitain. Violation du traité avec la France. Faveur accordée aux alliés. Places fortes confiées à leur garde. Mouvemens militaires dans le royaume.

Embarras où se trouve la cour après la victoire d'Austerlitz. - Proclamation de Napoléon à son armée. Déclaration de guerre.

Le prince Joseph et le maréchal Masséna prennent le commandement de l'armée. - Vives appréhensions de la cour de Naples. Elle a recours aux négociations. - Préparatifs de défense. - Plan d'insurrection générale. Organisation et marche de l'armée française.

Pages 28 à 48,

Changemens opérés en Allemagne. - Aggrandissement des états alliés de la France. Vaines récla.

« AnteriorContinuar »