Imágenes de página
PDF
ePub

Quant au détail de l'administration, il reste toujours sous les ordres du maréchal Bessières, qui continue à commander la cavalerie de la garde.

Au maréchal BERNADOTTE.

[ocr errors]

Bamberg , le 6 octobre 1806., L'EMPEREUR ordonne, monsieur le maréchal, que votre quartier-général soit demain 7 à Cronach, et que vos deux premières divisions soient en position entre Cronach et la frontière; que la division du général Dapont, qui fait partie de votre armée, soit en avant de Lichtenfelds, à la position de Redlitz, éclairant la route de Cobourg et celle de Culmbach. Daps la journée du 8, M. le maréchal Lannes occupera Cobourg, et M. le maréchal Davoust occupera Redlitz, en avant Lichtenfelds, ce qui vous mettra à même de rappeler la division du général Dupont, et de marcher avec tout votre corps d'armée, pour

être arrivé le 9 au-delà des frontières, sur les hauteurs de Lobenstein. Si l'ennemi avait marché à la rencontre du maréchal Soult, sur la route de Bayreuth, coupez-lui tout ce qui voudrait se retirer sur la route de

Il sera convenable que vous vous teniez très-éclairé par votre droite , pour connaître les mouvemens de l'ennemi à Hof, pour prévenir l'empereur de tout ce qui.

La droite est partie d'Amberg , occupera Bayreuth le 7, et sera à Hoff le 9; elle est composée des corps des maréchaux Soult et Ney.

Le centre occupera Cronach, et débouchera par Lobenstein; il est composé de votre corps, de celui du maréchal Davoust, de la plus grande partie de la réserve et de la garde impériale.

La gauche est partie de Schweinfurth, débouche sur Cobourg, et de là sur Grafenthal; elle est composée des corps des maréchaux Lannes et Augereau. Le quartier-général est à Bamberg; il sera le 8 à Lichtenfelds, et le 9 à Cronach. Donnez souvent des nouvelles de l'ennemi.

Au général DUPONT.

Bamberg, le 6 octobre 1806. L'EMPEREUR ordonne, général, que vous partiez demain 7 à la pointe du jour, pour joindre M. le maréchal Bernadotte. Vous laisserez tout le pays, entre Bamberg et Lichtenfelds, entièrement libre pour tous les autres corps qui vous suivent.

Au maréchal LANNÉS.

Bamberg, le 6 octobre 1806. L'INSTRUCTION que je vous ai envoyée hier soir, monsieur le maréchal, vous fait connaître que vous

[ocr errors]

devez coucher le 7 à la fourche des routes de Bamberg à Cobourg, et de Schweinfurt à Bamberg. Cette fourche se trouve au village d’Orsteim où je viens d'ordonner qu'il soit jeté un pont sur le Mein ; il serait à désirer que votre première division et votre cavalerie pussent passer , demain 7,

le Mein sur ce pont, et profiter du reste du jour pour vous porter à Obersdorff, et y passer le Mein sur un second pont que j'y fais établir, et cantonner votre armée sur la rive droite du Mein , sans avoir aucun poste ni aucun homme sur la rive gauche, qui est occupée par les autres corps

de l'armée. Le 8, cette division, qui serait ainsi rapprochée de Cobourg, se mettrait en marche pour se rapprocher également de cette ville. Vous réunirez dans la journée du 7 tout le reste de votre corps d'armée, de manière que le 8, avant le jour, tout ce qui appartient à votre armée ait traversé le Mein , et franchi tout l'espace de pays qui se trouve entre Halstadt et Obersdorff, de manière qu’à huit heures du matin cette portion de la route soit libre; vous ne ferez aucune espèce de réquisition ni ne tirerez aucune subsistance de la rive gauche du Mein, mais bien de la rive droite.

Vous comprendrez facilement que le but de l'ordre que je vous donne est de faire que la route de Halstadt à Obersdorff, qui est commune à la gauche et au centre de l'armée, soit libre, et qu'il n'y ait aucun

engorgement, parce que, pour avoir un bon chemin pour aller à Cobourg, vous êtes obligé de faire une lieue et demie sur la communication du corps du centre.

Dans la journée du 8, il sera convenable que vous viviez dans le pays de Cobourg, puisque dans cette journée, le maréchal Augereau aura débouché de Bamberg, et aura pris position sur la rive droite du Mein, depuis le village d'Obersdorff jusqu'aux limites de Cobourg.

Au maréchal DAVOUST.

Bamberg , le 7 octobre 1806.

L'EMPEREUR ordonne, monsieur le maréchal, que vous portiez votre quartier-général dans la journée du 7 à Lichtenfelds , et que vous poussiez votre première division pour cantonner autour de Lichstenfelds; vos deux autres divisions seront cantonnées entre Bamberg et Lichstenfelds, de manière main 8, tout votre corps d'armée puisse être réuni en masse de guerre en avant de Cronach, et être en mesure de soutenir monsieur le maréchal Bernadotte , qui doit dans la journée du 9 se porter sur Lobenstein et sur la Saal.

que de

Au maréchal AUGER EAC.

Bamberg,

le
7

octobre 1806. L'INTENTION de l'empereur, monsieur le maréchal, est que vous traversiez la ville de Bamberg, demain 8, dans la matinée, et que vous suiviez la route de Cobourg, passant par Halstadt et Obersdorff, où vous passerez le pont de bateaux. Vous prendrez vos cantonnemens à la rive droite du Mein, entre Obersdorff et Cobourg. L'intention de sa majesté est que demain à midi toute votre arrière-garde ait traversé Bamberg, et qu'il ne reste pas un homme de votre armée en arrière.

A S. A. I. le grand-duc de Berg.

Bamberg, le 7 octobre 1806. L'EMPEREUR ordonne à votre altesse de porter son quartier-général à Cronach aujourd'hui 7. Elle y recevra dans la journée une instruction sur ce qu'elle aura à faire. Vous voudrez bien, monseigneur, donner sur-le-champ l'ordre au général Beaumont de se diriger sur Cronach avec sa division de dragons ; à la division de dragons de Sahuc, de se diriger sur Lichtenfelds,

Donnez également l'ordre aux deux 'divisions de grosse cavalerie de se rapprocher en prenant de nouveaux cantonnemens dans la journée de demain 8,

« AnteriorContinuar »