Imágenes de página
PDF
ePub

che avec tout votre corps d'armée pour vous rendre à Erfurt, sur le chemin de Cobourg ; vous aurez soin d'envoyer un escadron de cavalerie sur la hauteur, en arrière, entre Erfurt et Cobourg, afin d'empêcher toute communication, et tenir votre mouvement le plus secret possible.

Le 7 vous cantonnerez entre Erfurt et Cobourg; le 8 vous entrerez à Cobourg , de manière à

у

arriver avec tout votre corps d’armée, et de manière qu'une heure avant l'arrivée de vos grenadiers, on ne se doute pas à Cobourg du commencement des hostilités. Arrivé le 8 à Cobourg, vous prendrez position en avant de cette ville, en vous arrangeant de manière à être le 10 à Greifenthal, et vous vous mettrez en position de vous y soutenir.

Vous trouverez ci-joint l'ordre que je donne au. maréchal Augereau; vous aurez soin de correspondre fréquemment ensemble, afin qu'il puisse vous secourir s'il y a lieu.

1

maréchal AUGEREAU.

Würtzbourg, le 4 octobre 1806. L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, ordonne que vous partiez le 5 avec votre corps d'armée, pour être rendu le 7 à Bamberg; le 8 vous prendrez une position intermédiaire entre Bamberg et Cobourg. Je vous

préviens que M. le maréchal Lefebvre arrive le 8 å Cobourg; vous devrez avoir votre cavalerie réunie avec trois pièces d'artillerie légère, et à une heure en avant de votre corps d'armée, afin de pouvoir secourir celle du maréchal Lefebvre s'il y avait lieu. Vous correspondrez souvent avec le maréchal Lefebvre, pour savoir ce qu'il y a devant lui; vous aurez soin , monsieur le maréchal, de compléter à Würtebourg vos quatre jours de pain , et de prendre dans les caissons autant de biscuit que vous pourrez.

Au maréchal SOU LT.

Würtzbourg, le 5 octobre 1806. L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, ordonne que vous preniez vos mesures pour entrer à Bayreuth le 7, de meilleure heure possible. Vous entrerez en masse, de manière qu'une heure après l'entrée du premier de vos hussards, tout votre corps d'armée soit à Bayreuth, et puisse faire encore quelques lieues au-delà sur la route de Hoff. Vous continuerez votre marche le 8, de manière à avoir tout votre corps d'armée dans la nuit du 8 au 9 sur les hauteurs de Munchberg Dans la journée du 9 vou

vous vous porterez avec votre corps d'armée à Hoff. Je vous préviens que le maréchal Ney sera avec son corps d'armée à une journée

2

derrière vous; je lui donne l'ordre d'avoir toujours sa cavalerie à une heure en avant de lui , afin qu'elle puisse se porter au secours de la vôtre s'il y avait lieu.

Cette instruction est faite comme si vous ne deviez point rencontrer d'obstacles; mais, si l'ennemi était en force à Hoff, et que les forces du maréchal Ney, réunies aux vôtres, ne vous parussent pas à l'un et à l'autre suffisantes pour vaincre l'ennemi, vous en instruiriez sur-le-champ l'empereur, et vous vous placeriez dans une bonne et forte position. Vous ne devez prendre aucune peine du château de Culmbach ; le général de Wrède qui marche après le corps du maréchal Ney, a l'ordre de le cerner et de le prendre, si toutefois l'ennemi n'est pas en force à Hoff.

Le quartier-général sera le 6 à Bamberg, le 8 à Lichtenfelds, le

9

à Cronach. Vous aurez soin d'envoyer tous les jours à l'étatmajor général, un officier pour rendre compte de votre position et des nouvelles que vous auriez de l'ennemi.

Sa majesté s'en rapporte à votre prudence et à vos talens militaires, pour ne faire donner ses troupes qu'après avoir mûrement examiné la position de l'ennemi, et avoir toutes les probabilités de succès.

Le général de brigade Legrand se rend à Bayreuth pour prendre le commandement de tout le pays; vous le ferez reconnaître en cette qualité.

[ocr errors]

déclarée pour

Sa majesté n'est pas encore dans l'intention de faire aucune proclamation, ni que vous en fassiez aucune; la guerre

n'est
pas

cela ; les troupes de S. M. le roi de Prusse étant entrées en Saxe, et menaçant nos flancs, l'occupation de Bayreuth devient nécessaire pour appuyer notre droite, ce n'est donc qu'une position défensive. Vous n'en ferez pas moins ôter les armes du roi de Prusse partout, mais sans scandale et sans outrage.

Si l'armée prussienne vous envoie des parlementaires pour savoir pourquoi vous entrez sur le territoire du roi de Prusse, vous répondrez : Pourquoi êtes-vous entré sur le territoire du

pays

de Saxe? Vous leur direz que vous avez l'ordre de ne commettre aucune hostilité, mais d'occuper tout le pays de Bayreuth, ce qui est nécessaire pour appuyer notre droite que les rassemblemens de l'armée prussienne semblent

menacer.

Au moment d'entrer dans le pays de Bayreuth, vous ferez un ordre du jour qui ne sera pas imprimé, dans lequel on recommandera la bonne discipline et autre chose d'usage, et dans lequel on dira que nous marchons pour occuper le pays de Bayreuth, afin de garder notre droite que tournerait l'armée prussienne, et que partout où elle voudrait s'y opposer, vous comptez sur le courage de vos troupes pour en avoir bonne raison.

Sa majesté est assurée de la bonne intelligence qui régnera entre vous et le maréchal Ney. Si vous aviez seulement affaire à un corps de plus de vingt mille hommes, sa majesté entend que le corps du maréchal Ney soit arrivé avant que vous attaquiez, non que sa majesté doute que votre corps ne culbutât un corps d'égale force, même beaucoup plus considérable, mais c'est qu'en se trouvant plus nombreux, on épargne le sang et on a des affaires plus décisives.

Sa majesté vous aurait envoyé plus de cavalerie, mais le pays de Hoff est tellement coupé qu'il pense qu'entre vous et le maréchal Ney vous en aurez suffisamment.

Au maréchal Ney.

Würtzbourg , le 5 octobre 1806. Le corps du maréchal Soult entre le 7 octobre à Bayreuth, et de la marche, à grandes journées, sur Hoff pour y attaquer l'ennemi et déboucher en Saxe. Comme il n'y a qu'une chaussée dans le pays de Bayreuth, sa majesté a jugé convenable de vous ordonner d'être rendu à Bayreuth le 8, de marcher toujours à une demi-journée du corps du maréchal Soult, et d'attaquer ensemble l'ennemi dans toutes les positions où cela l'exigerait.

Débouché en Saxe, sa majesté vous fera connaître le rôle qu'elle vous destine dans ce pays.

« AnteriorContinuar »