Imágenes de página
PDF
ePub

Vous vous tiendrez de votre personne , général, partout où vous jugerez votre présence nécessaire , tantôt à Bromberg, tantôt à Nakel, tantôt à Driesen, et vous êtes autorisé à réunir ces troupes, selon les circonstances. Je charge le général commandant le génie de vous envoyer un officier de cette arme, qui sera chargé de l'inspection du canal, de faire faire aux écluses et sur tout autre point tous les travaux

nécessaire

Les Co

aandans d'armes, depuis Landsberg jusqu'à Bromberg , seront sous vos ordres, et vous aurez en outre à votre disposition deux cents hommes de cavalerie.

fiue Vous respondrez tous les jours avec moi, ainsi qu'avec le gouverneur de Thorn et le général commandant à Kustrin. Vous aurez soin de me faire connaître les nouvelles que vous aurez des partisans, et vous prendrez tous les moyens pour rendre la navigation sûre, facile et rapide.

Les commandans d'artillerie de Kustrin et Bromberg vous instruiront du départ des convois, et vous feront connaître les noms des commandans de ces convois.

Les hommes d'infanterie désignés ci-dessus seront fournis par les corps polonais de Posen , ainsi que les deux cents hommes de cavalerie. Je donne l'ordre au général Legendre, commandant à Posen , de faire

diriger le plus tôt possible ces troupes sur Bromberg, où elles seront à votre disposition, et d'où vous les répartirez de la manière ci-dessus indiquée. Correspondez à cet égard avec le général Legendre.

Prenez de suite, général, puisque vous vous trouvez à Bromberg, l'exercice du commandement qui vous est confié, et instruisez-moi de l'état des choses, ainsi que de vos dispositions.

cessifs.

L'église et le cimetière enlevés à la baïonnette. - Retraite de l'ennemi. - Dispositions de Napoléon pour assurer ces premiers avantages. — Il établit son quartier-général à Eylau. - De la force numérique des deux armées. — Leur position respective dans la nuit du 7 au 8 février.

Pages 14 à 30.

Bataille du 8. Formation de l'armée russe en colonnes serrées, à la pointe du jour. — Elle commence une effroyable canonnade sur Eylau. But de cette attaque. - Prévoyance et ordres de l'empereur Napoléon. - Effets meurtriers de l'artillerie française sur les masses serrées de l'ennemi.

-Vaines tentatives des tirailleurs russes pour s'emparer de l'église. - Causes du changement des manoeuvres du général Benningsen. Son dessein d'enlever la ville par

la gauche des Français. Savantes combinaisons de Napoléon. - Il fait former une ligne oblique du village à la position du maréchal Davout. Le corps

du maréchal Augereau charge les tirailleurs ennemis, et dégage la gauche.

Contrariétés du temps. Funestes à la tête de colonne du maréchal Augereau. Napoléon s'aperçoit de la fausse direction de ce corps. - Ordonne de promptes dispositions. - Le grand-duc de Berg et le maréchal Bessières font une charge générale de cavalerie sur le centre de l'armée russe. Cul

[ocr errors]

butent son infanterie.-S’emparent de son artillerie.Surprennent et sabrent une colonne de quatre mille hommes de cavalerie. - Simultanéité des opérations du corps du maréchal Davout sur la gauche de l'ennemi. - Combat sanglant à Klein-Sansgarten. Ce village pris, repris, reste au pouvoir des Français.

Vif engagement à Serpallen. Les généraux Morand et Saint-Hilaire repoussent avec succès l'attaque de la gauche et de la réserve de l'ennemi. Se maintiennent dans leur position. Brillante mancuvre du maréchal Davout,

Il réunit son corps d'armée. - S'empare du plateau qu’occupait l'ennemi. Le pousse en avant.

- Enleve et occupe toutes ses positions. Se rend maître du champ de bataille. -Force l'ennemi à la retraite.

Pages 30 à 42.

Est ren

Événement qui retarde la victoire des Français. -Apparition du corps prussien du général Lestocq.- 11 se porte au soutien de l'aile gauche russe. forcé par quelques divisions du général Benningsen.

Attaque et prend le village de Kuschnitten. Poursuit ses avantages. - Fait attaquer le bois et le hameau d'Aneklappen. -- Plier la division Friant. Promptes dispositions du maréchal Davout. - Il rétablit le combat. -- Arrête les progrès de l'ennemi. -Se maintient dans ses positions.- Dernière et vaine

« AnteriorContinuar »