Imágenes de página
PDF
ePub

de la place d'Elbing sur les différens points de l'armée. Sa majesté a vu que du 24 février au 15 mars, ce qui fait vingt jours, les envois que vous avez faits ne sont pas considérables; elle voit que deux cent mille rations de pain envoyées ne font qu'environ dix mille rations par jour, et dans chaque envoi il manquait environ un tiers, ce qui provient d'erreurs dans les charrettes ou de vol en route ; les farines envoyées sont en raison, à peu près, de cent cinquante quintaux par jour. Vous n'avez envoyé que trente-huit mille bouteilles de vin et vingt-sept mille pintes d'eau-de-vie, ce qui ferait environ quinze cents bouteilles par jour, et vous avez pourtant annoncé qu'il y avait à Elbing plus de deux cent mille bouteilles.

Sa inajesté ordonne que vous expédiiez sans délai sur le quartier-général cent mille bouteilles de vin; que vous fournissiez aux ier, 40 et 6e corps

d'armée assez d'eau-de-vie

faire une distribution tous les jours ; c'est-à-dire mille pintes par jour à chacun de ces corps. Envoyez aussi à Mohrungen, pour faire partie des approvisionnemens du quartier.- général, cinq mille pintes d'eau-de-vie ; par l'état du 11, dont copie est ci-jointe, vous deviez envoyer six mille rations de pain au 4° corps, six mille au 3e corps, et six mille au 6€, en les envoyant directement sans passer par Osterode.

pour

à ces corps

Je vous ai également prescrit la proportion d'eaude-vie que vous deviez envoyer

d'armée; d'après ces dispositions, il faut donc trouver à Elbing les moyens de faire par jour dix-huit mille rations de pain , plus six mille rations pour les six régimens de cavalerie qui vont cantonner aux environs d'Elbing; total, vingt-quatre mille rations de pain.

Il faut faire, en outre , par jour dix mille rations de pain biscuité pour former la réserve de deux cent mille rations demandée pour les premiers jours d'avril, ce qui fait en tout trente-quatre mille rations à faire chaque jour. Vous avez expédié trois mille quintaux de farine sur Osterode; l'intention de l'empereur est que vous en expédiiez trois mille autres pen. dant l'espace de quinze jours, à raison de deux cents quintaux par jour. Il faut aussi expédier journellement une certaine quantité de farine sur Liebstadt et de grains sur Guttstadt, où il

y a
des
moyens

de moudre ; le blé n'est point utile à Osterode , parce qu'on ne peut y moudre qu'une quarantaine de quintaux par jour; ainsi, une cinquantaine de quintaux par jour nous suffira : mais la chose à laquelle l'empereur attache une grande importance, c'est que vous envoyiez une grande quantité d'eau-de-vie aux corps d'armée et au quartier-général, ce qui conservera la santé du soldat; faites de nouvelles recherches pour trouver du riz, ce qui sera également bien

[ocr errors]

utile à la santé des troupes. Par le retour de mon courrier, répondez par un mémoire à tout ce que je vous demande dans cette lettre , afin que l'empereur sache sur quoi compter. Croyez, au surplus, que sa majesté sait apprécier votre zèle.

Au général LIGER BELAIR, à Bromberg.

Osterode, le 18 mars.

pris des

Je vous préviens, général, que l'empur vient de vous nommer pour être chargé de la d'fense du canal de Bromberg.

Ce canal, depuis l'Oder jusqu'à Bromberg, étant le principal moyen de communication de l'armée , l'intention expresse de sa majesté est qu'il : mesures pour en assurer la navigation con les

partisans, et qu'il en soit pris aussi pour travailler aux réparations qui seraient nécessaires, de manière qu'il y ait le moins d'interruption possible dans la navigation.

Pour maintenir la sûreté de la navigation, le commandant d'armes de Landsberg aura cent hommes d'infanterie ; il y aura à Driesen cent hommes d'infanterie, à Silehne cent hommes d'infanterie , autant à Czarnikow sous les ordres d'un officier supérieur, cent hommes d'infanterie à Usez, cent hommes à Biatostiwe, et cent à Nakel sous les ordres d'un officier supérieur.

sen,

Les co

Vous vous tiendrez de votre personne , général, partout où vous jugerez votre présence nécessaire , tantôt à Bromberg , tantôt à Nakel, tantôt à Drie

et vous êtes autorisé à réunir ces troupes, selon les circonstances. Je charge le général commandant le génie de vous envoyer un officier de cette arme, qui sera chargé de l'inspection du canal, de faire faire aux écluses et sur tout autre point tous les travaux nécessair 4.9

pandans d'armes, depuis Landsberg jusqu'à Bromberg , seront sous vos ordres, et vous aurez en outre à votre disposition deux cents hommes de cavalerie

joe Vous Frespondrez tous les jours avec moi, ainsi qu'avec le gouverneur de Thorn et le général commandant à Kustrin. Vous aurez soin de me faire connaître les nouvelles que vous aurez des partisans, et vous prendrez tous les moyens pour rendre la navigation sûre, facile et rapide.

Les commandans d'artillerie de Kustrin et Bromberg vous instruiront du départ des convois, et vous feront connaître les noms des commandans de ces convois.

Les hommes d'infanterie désignés ci-dessus seront fournis par les corps polonais de Posen , ainsi que les deux cents hommes de cavalerie. Je donne l'ordre au général Legendre, commandant à Posen , de faire

[ocr errors]

diriger le plus tôt possible ces troupes sur Bromberg, où elles seront à votre disposition, et d'où vous les répartirez de la manière ci-dessus indiquée. Correspondez à cet égard avec le général Legendre.

Prenez de suite , général , puisque vous vous trouvez à Bromberg, l'exercice du commandement qui vous est confié, et instruisez-moi de l'état des choses, ainsi que de vos dispositions.

[merged small][ocr errors]
« AnteriorContinuar »