Imágenes de página
PDF
ePub

vous que je correspondrai avec lui, et par vous qu'il correspondra avec moi; vous avez envoyé cent cinquante chevau-légers saxons; faites partir une autre colonne de trois cents chevaux polonais, et enfin une autre de cent quarante chevaux de cavalerie de Bade; joignez à chacune de ces colonnes un petit détachement d'infanterie; ces trois colonnes partageront l'espace entre Dantzick et Colberg; donnez-en le commandement à un de vos aides-de-camp ou officier supérieur de votre état-major, qui puisse manoeuvrer cette cavalerie , c'est-à-dire la réunir ou la partager suivant les circonstances.

Envoyez-moi un état de situation des 23€ et 10€ de chasseurs; sa majesté est étonnée que ces régimens ne forment que quatre cent soixante chevaux ; sur l'état de situation mettez où sont les

s détachés; ces deux régimens devaient avoir huit cepts chevaux. grein

Vous avez un régiment de cavalerie polonais fort d'environ six cents chevaux ; vous pouvez le garder : mais vous avez deux autres régimens, un de deux cent vingt-six chevaux, et l'autre de cent quatrevingt-six, que vous devez envoyer de suite à Osterode.

Au maréchal LEFEBVRE.

Osterode, le 16 mars.

L'EMPEREUR après avoir lu la lettre que vous lui avez adressée , monsieur le maréchal, me charge de

vous écrire qu'il voit que vous avez un corps

d'environ vingt mille hommes, et que ces troupes, que vous regardez comme en partie mauvaises , le sont bien moins encore que celles qui vous sont opposées et qui sont dans la place de Dantzick.

L'équipage de pont doit vous être arrivé ; le gé néral Chasseloup doit être aussi devant Dantzick, ainsi que le général Kirgener; officier du génie propre à tout et qui doit vous rester; faites jeter un pont à unë portée et demie de canon de Dantzick; par ce moyen la Vistule sera passée , et vous vous trouverez à même de bloquer Dantzick de tous côtés; tant que vous n'aurez pas de pont, soit au-dessus soit audessous de Dantzick', vous ne serez pas maître de la langue de terre, et par conséquent la ville ne sera pas bloquée ; cependant cette opération est de la dernière importance : il est impossible que l'ennemi puisse vous empêcher de jeter un pont à quatre-vingts ou cent toises de la place, car cela peut se faire dans une nuit.

Au maréchal MASSÉN A.

Osterode, le 16 mars.

L'EMPEREUR , monsieur le maréchal, après avoir pris connaissance de votre lettre du 14 , me charge d'y répondre ; sa majesté voit avec plaisir que vous vous êtes assuré que l'ennemi n'a plus d'infanterie

sur la rive droite de la Narew, et que la cavalerie qui était sựr Villenberg a également repassé la Narew.

Il faut ou occuper Ostrolenka avec un détachement d'infanterie qui se reploierait s'il était attaqué en force supérieure, ou au moins ne pas souffrir que l'ennemi y ait des ponts : mais sa majesté pense que le plus utile serait d'y avoir un peu d'infanterie.

Tâchez de réunir à Praznitz quatre-vingt mille rations de pain et autant de rations de biscuit, afin que quand vous recevrez l'ordre d'agir avec la Grande - Armée, vous puissiez avoir pour quatre jours de pain dans le sac, et pour quatre jours dans les caissons.

Șa majesté désire que les divisions ne soient point confondues ; que la division Gazan soit réunie , et les troupes de la division Suchet de même.

L'empereur, monsieur le maréchal, désire appeler, au moment où il sera dans le cas de faire une expédition, les quatre régimens de la division Gazan, le age d'infanterie légère , le 40€ et le 34€ d'infanterie de ligne de la division Suchet, et laissera le 64€ et le 88€ pour d'abord couvrir l'Omulew et défendre Pub tusk, de même Varsovie.

Quant aux Bavarois, je vous ai déjà fait connaître qu'ils devaient être formés en trois brigades ; l'intention de l'empereur est que deux de ces brigades soient en position de manière à pouvoir marcher à l'expédi

et que

tion avec nous,

la 3e brigade soit destinée à rester pour défendre l'Omulew et Pultusk, et en dernier lieu Varsovie.

Ainsi donc, monsieur le maréchal, les quatre régimens de la division Gazan formeront environ...

6,000 hom. Les trois régimens du général Su

4,500 Les deux brigades bavaroises.. 6,000

chet...

16,500 inf.

Les dragons du général Becker....
La cavalerie bavaroise..

1,500
600

2,100 caval.

Quant à yotre artillerie , il faut la placer de manière à ce que vous puissiez avoir disponible pour l'expédition toute l'artillerie du général Gazan , la moitié de celle du général Suchet, les deux tiers de celle bavaroise, et enfin toute votre réserve, en sorte que cela vous fasse quarante ou cinquante pièces d'artillerie, car dans cette guerre c'est avec le canon principalement que l'on entame les affaires.

Il restera donc pour défendre l'Omulew, Pultusk, Sierock et en dernier lieu Varsovie, le 64€ régiment et le 88+, le 10° régiment de hussards et le 21 de chasseurs, la 3e brigade bavaroise formée de cinq

bataillons. Ces forces seront augmentées de sept mille Bavarois qui se rendront de Breslau sur Varsovie, et dont la marche sera combinée de manière qu'ils arrivent au plus tard à Varsovie deux ou trois jours après que vous aurez commencé votre mouvement; le général Suchet pourrait être laissé pour commander toutes les troupes destinées à couvrir Varsovie et qui ne inarcheraient point avec vous : mais pour que le mouvement puisse se faire de manière à ce que l'ennemi ne s'en aperçoive pas, il faut que dès ce moment l'Omulew soit garni par les voltigeurs du 64° et du 88°, par le 10% de hussards et le 21e de chasseurs, et le bataillon d'infanterie légère de la 3° brigade bavaroise ; le reste de la brigade resterait à Pultusk, Rozan et Sierock.

Par ce moyen , l'ennemi ne peut point s'apercevoir lorsque vous mettrez en mouvement les troupes qui devront marcher sous vos ordres , puisque ce sera un mouvement intérieur, et que cela ne dérange rien à la ligne de l'Omulew; ce qui ne sera pas utile sur l'Omulew de la 3e brigade bavaroise que vous laisserez au général Suchet, restera à Varsovie.

En tenant toutes les troupes qui devront marcher avec vous, monsieur le maréchal, à Praznitz, Villenberg, Chorzel, Makow, même à Mlawa, votre colonne se trouve avoir deux jours de marche pour rejoindre la droite de l'armée , avant que l'ennemi

« AnteriorContinuar »