Imágenes de página
PDF
ePub

seul homme, et à cet effet, reployez des demain tous vos postes sur Wartemburg.

Envoyez le 12e de chasseurs tout réuni, sur la route de Passenheim pour reployer les hommes isolés qui suivraient votre corps; vous aurez d'ailleurs des nouvelles de l'ennemi à Wartemburg et vous saurez si le général Lanskoi est à Bischopstein; tâchez d'échanger votre, aide-de-camp contre le capitaine que vous avez pris.

Aussitôt que vos troupes auront passé l'Alle, et que vous aurez donné à chacune d'elles sa direction, vous retournerez de votre personne au quartier-général impérial à Osterode.

Au général Z AYONCHECK.

Osterode, le 12 mars. L'INTENTION de l'empereur, général, est que vous fassiez partir demain matin un bataillon d'infanterie, deux pièces de canon et la moitié de votre cavalerie commandés par un général de brigade pour se rendre à Wallendorff; il fera occuper Molda, Dembowitz et Omulew-Hoffen par des piquets d'infanterie et de cavalerie; il fera également occuper Omulew de manière que tous les ponts et passages de la petite rivière d'Omulew soient gardés et à l'abri des incursions des cosaques. Vous enverrez une autre avantgarde à Persing derrière la rivière de l'Alle, oc

cupant les ponts et débouchés depuis le lac de Landskerlang jusqu'à celui de l'Omulew; deux ou trois compagnies suffisent pour occuper ces postes s'ils sont commandés par un officier actif et intelligent. Écrivez au général Gazant qui est à Villenberg pour qu'il appuie ses postes de cavalerie et d'infanterie par sa gauche à Molda; enfin à mesure que votre corps s'augmentera vous renforcerez vos postes ; vous aurez soin d'envoyer des partis sur Passenheim et sur Ortelsburg; mais vous ne les enverrez pas de moins de deux cent cinquante chevaux, ayant un peu d'infanterie pour les soutenir, en s'embusquant soit derrière un bois , soit dans un défilé.

[merged small][ocr errors][merged small]

Je vous préviens , monsieur le maréchal, que j'adresse des ordres au prince Jérôme pour qu'il fasse partir sur-le-champ et diriger sur Varsovie le 4e et le 14régiment de ligne bavarois, le bataillon de chasseurs de Braum et six pièces d'artillerie.

L'intention de sa majesté, monsieur le maréchal, est que la division de troupes bavaroises soit formée en trois brigades commandées chacune par un général de brigade.

La ire brigade sera composée des 2 et 3e régimens

de ligne, et du 4e bataillon d'infanterie légère avec six pièces de canon.

La 2e brigade sera composée des ge et 13e régimens de ligne, et du noe régiment d'infanterie légère aussi avec six pièces d'artillerie.

La 3e brigade sera composée des 4e et 14 régimens de ligne et du bataillon de chasseurs de Braum, également avec six pièces d'artillerie. L'intention de sa majesté est que chacune de ces brigades ait au moins six pièces d'artillerie, et que, indépendamment de cela, il y ait trois pièces d'artillerie bayaroise attachées à la division.

Donnez vos ordres, monsieur le maréchal , pour la formation de la division bavaroise de la manière cidessus prescrite, ct adressez-m'en ensuite l'état de situation.

Prévenez le prince royal de Bavière.

Au maréchal BRUNE.

Osterode, le 12 mars.

L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, vous ordonne de faire partir sur-le-champ trois, mille Hollandais pour se rendre devant Stralsund aux ordres du maréchal Mortier. J'écris au roi de Hollande pour qu'il ait à vous remplacer ces trois mille hommes; mais quand il ne vous les remplacerait pas, sa majesté ordonne que douze heures après la réception de cet or

dre, les trois anille hommes que je vous demande soient en route pour se rendre devant Stralsund. Ce n'est pas à vous, monsieur le maréchal, qui êtes accoutumé aux maneuvres de l'empereur , que je dois dire que c'est un mouvement inopiné de sa gauche sur sa droite, sauf à en faire un contraire quand les grands coups médités seront portés. ·

Au général commandant à Hameln.

Osterode, le 12 mars. L'EMPEREUR , général, ordonne que vous gardiez douze cents hommes pour la défense de la place, et que vous fassiez partir douze heures après la réception de cet ordre, le surplus des troupes qui sont à votre disposition, pour se rendre devant Stralsund aux ordres du inaréchal Mortier. Vous m'informerez, ainsi que le maréchal Mortier, du jour de l'arrivée de ces troupes.

Au maréchal MORTIER,

Je vous préviens, monsieur le maréchal, que je donne l'ordre au maréchal Brune de faire partir surle-champ trois mille hommes de troupes hollandaises pour se rendre sous vos ordres devant Stralsund. Je charge le général commandant à Hameln de garder douze cents hommes pour la défense de la place, et de vous envoyer tout le surplus de ses troupes.

L'empereur, monsieur le maréchal , vous ordonne de faire partir, douze heures après la réception du présent ordre, le 12e régiment d'infanterie légère pour sé rendre sur Marienwerder, où il est indispensable que ce régiment arrive dans le moindre délai. Tout ceci, monsieur le maréchal, doit vous faire comprendre que l'empereur fait un grand mouvement de sa gauche sur sa droite pour porter un coup inattendu.

A S. M. le roi de Hollande.

Osterode, le 12 mars. SIRE, L'empereur me charge d'écrire à votre majesté qu'il désire qu'elle fasse partir sur-le-champ quatre mille hommes de ses troupes pour Hambourg. Je dirai à votre majesté, pour elle seule, que cette disposition tient å un grand mouvement que l'empereur fait faire de sa gauche sur sa droite, et à une de ses mancuvres inattendues.

Au maréchal MASSÉN A.

Osterode , le 13 mars. Je vous ai fait connaitre, monsieur le maréchal, que la division bavaroise devait être partagée en trois brigades; le 14° et le 4o de ligne bavarois doivent arriver incessamment à Varsovie. Ordonnez au gé

« AnteriorContinuar »