Imágenes de página
PDF
ePub

le maréchal, le projet de vos cantonnemens qui était joint à votre lettre de ce jour.

Je vous préviens que le grand-duc de Berg s'est porté sur Villenberg, comme je vous l'ai dit par ma lettre d'hier; il n'y a trouvé que quelques escadrons de cavalerie qui ont voulu défendre le pont de l'Omulew. Le prince Borghese, à la tête de son régie ment, les a chargés et a fait une centaine de prisons niers, dont deux capitaines. D'après le rapport du grand-duc de Berg, il n'y a point eu d'infanterie à Villenberg, et cependant à deux lieues de cette ville on assurait qu'il y avait treize mille hommes et du canon ; il n'y a sorte de mensonges que les Russes në répandent pour donner le change. Le grand-due de Berg doit être ce soir à Passenheim avec six mille hommes de cavalerie et la division Oudinot; il doit faire battre la rive droite de l'Alle. S'il vous arrivait dans la journée de demain quelque chose d'extraordinaire vous le feriez prévenir. Le grand-duc doit', au reste, avec son corps d'observation, revenir du côté d'Osterode prendre sa position de cantonnement.

Villenberg sera occupé par la division Gazan et les dragons de Becker; Neidenburg est occupé par le corps d'observation du général Zayoncheck fort de six mille hommes.

Le quartier-général du inaréchal Davout se trouve a Ditrichswalde

La division du général Friant s'appuie du côté de Kokersdorff.

Si vous étiez attaqué, vous pourriez le faire prévenir, et en attendant les ordres que l'empereur dop nerait, il pourrait vous soutenir,

L'empereur observe que la saison arrive où l'on pourrait camper. Ne croyez-vous pas qu'il serait avantageux de faire baraquer vos troupes, en formant deux camps en carré, l'un sous Gultstadt, l'autre entre Gultstadt et Wolfersdorf,

Les distributions régulières commencent à s'organiser; d'ailleurs, cela n'empêcherait pas qu'on allât fourrager en règle dans les villages pour chercher des vivres.

Comme l'ennemi se plaît à répandre de faux bruits, il faut lui répondre avec les mêmes armes ; répandez donc qu'il vient d'arriver trente mille Bavarois et dix régimens complets venant de France. La vérité est que le maréchal Masséna, a reçu un renfort de huit mille Bavarois, et que la tête de cinq régimens venant de France est arrivée à Thorn, et que l'empereur est dans l'intention de disposer de quatre de ces régia mens pour former une division qu'il mettra sous vos ordres, pour rendre votre corps d'armée de même force que les autres.

Au général RAPP.

Osterode, le 12 mars. Il arrive à Thorn, le 19, le 1er régiment provisoire; vous le passerez en revue, lui donnerez un jour de repos ; vous pourvoirez aus effets qui lui manqueront, notamment de souliers ; vous ferez donner des armes et compléterez cinquante cartouches

par homme ; vous ferez diriger sur Liebstadt les compagnies des 4*, 18€, 57°, 10e légère, 24€ et 26e qui appartiennent au corps du maréchal Soult; vous dirigerez la compagnie du 103e régiment, qui appartient au corps du maréchal Masséna, sur Mlawa. Quant à la compagnie du 3e régiment de ligne, elle attendra à Thorn que son régiment y passe. Vous donnerez l'ordre au major et aux deux chefs de bataillon de partir de Thorn'en poste pour se rendre à Mayence, où ils prendront le commandement d'un autre régiment provisoire pour le ramener à l'armée.

Le 224 régiment et le 65e de ligne arrivent à Thorn du

íg au 20; vous les passerez en revue , vous leur ferez donner des souliers et des cartouches, et vous leur ferez donner séjour jusqu'à nouvel ordre. 9. Le 26e de chasseurs arrivé lé 20 à Thorn; vous le passerez en revue et le cantonnerez aux environs de Thorn jusqu'à ce que je lui donne des ordres.

Le 15e régiment de chasseurs arrive le 14; vous le

passerez en revue ; vous enverrez tous les chevaux fatigués à Culm, et vous ordonnerez au 15e de continuer sa route pour Osterode.

Au grand-duc de Berg.

Osterode, le 12 mars.

L'EMPEREUR a reçu la lettre que votre altesse lui a écrite, datée de Passenheim le u à huit heures du soir; sa majesté pense que vous vous êtes porté aujourd'hui 12 à Wartemburg.

Ayant ainsi dégagé Villenberg et mis l'empereur à même d'avoir des notions exactes sur ce qui se trouvait à la rive droite de l'Alle, votre mouvement se trouve avoir rempli son but, et l'intention de sa majesté est que vous vous reportiez avec votre colonne sur la rive gauche de l'Alle.

Comme vous avez fait des marches assez fortes , telles que celles de Villenberg à Passenheim, sa majesté craint qu'il ne reste des traînards; en conséquence, son intention est que vous restiez demain à Wartemburg avec votre cavalerie; vous repasserez l'Alle, soit à Allenstein, soit entre Allenstein et Guttstadt. Sa majesté trouve que deux cents homines de cavalerie légère sont très-peu de chose et que vous avez poussé le ge de hussards trop loin de vous; avec la supériorité de cavalerie de l'ennemi, il faut toujours faire coucher mille chevaux ensemble : sa ma

jesté se rappelle ce qui est arrivé au ge de dragons ; elle trouve qu'un parti de cavalerie légère, lorsqu'il est de cinq à six cents chevaux et qu'il est bien mené, n'a rien à craindre ; mais qu'un détachement de deux cents chevaux, qui couche à quatre ou cinq lieúès de tout secours,

est nécessairement en l'air. Le maréchal Ney et le maréchal Soult sont rentrés dans leurs cantonnemens conformément aux disa positions générales.

Si, pendant la journée de demain que vous serez à Wartemburg, il arrivait des événemens inattendus à Guttstadt, vous manoeuvreriez pour soutenir nos troupes, et toujours de préférence sur la rive gauche de l'Alle.

L'intention de l'empereur est que la division Oudinot rentre à Osterode et y reprenne ses quartiers , qué la division de dragons du général Milhaud se concentre entre l'Alle et la Passarģe, de manière à pouvoir promptement se rallier å Allenstein et éclairer la rive droite de l’Alle si cela était nécessaire.

Quant aux deux divisions de cuirassiers, l'intention de l'empereur est aussi qu'elles se rendent à Osterode à très-petites journées ; son intention étant de leur faire prendre des cantonnemens de manière à pouvoir tirer des secours d'Elbing.

Prenez toutes vos mesures pour ne pas perdre un

-

« AnteriorContinuar »