Imágenes de página
PDF
ePub

prescrivaienť de se retirer sur Villenberg, il y a laissé délivrer deux mille prisonniers.

Envoyez-moi l'état de situation de votre corps d'armée. Faites rejoindre les hommes que vous avez laissés en arrière. Il faut que le régiment qui reste en arrière empêche les hommes de prendre une fausse direction. J'écris à Strasbourg pour que tous les hommes de

d'armée se dirigent sur Osterode.ir Je donne l'ordre å l'ordonnateur Favier qui est à Elbing de préparer un convoi de quinze mille rations de pain et de dix mille rations d'eau-de-vie qui vous seront destinées. Ce convoi se dirigera sur Holland.

Au général OHASSELOUP.

votre corps

Osterode, le 1er mars.

L'EMPEREUR, général, me charge de vous faire connaître qu'il porte le plus grand intérêt à la prompte construction du pont de Marienburg, et seconde ment à celui de Dirschau. Sa majesté veut qu'on profite des secours qu'offre Elbing pour vaincre les obstacles de la saison. Elle a ordonné qu'il fût tracé une route de Marienburg à Dirschau et à Neustettin, et une autre de Dirschau à Varsovie , passant par Bromberg. L'intention de l'empereur est d'occuper l'île de Nogat. Suivant les rapports du pays, et d'après

les localités, tout le pays de la Basse-Vistule et de l'ile Nogat paraissent être sujets aux inondations. Sa majesté désire donc que vous fassiez reconnaître et prendre des renseignemens sur l'époque et la nature des inondations; s'il y a des digues pour communiquer dans ces temps; enfin si en faisant des ponts à chevalet sur les parties sujettes aux inondations, on peut assurer en tout temps les communications.

Enfin faites prendre des renseignemens sur les inondations de la Basse-Vistule et sur les moyens de s'en garantir

Au maréchal SOULT.

Osterode, le for mars, L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, m'a demandé plusieurs fois la communication de votre correspondance, et comme depuis quelques jours je n'ai pas reçu un seul rapport de vous sur les mouvemens militaires, sa majesté me charge de vous dire que son intention est qu'indépendamment du rapport que vous lui faites directement, d'après les lettres qu'elle vous adresse elle-même, vous n'en devez pas moins continuer à me faire les mêmes rapports , avec la seule différence que dans ceux que vous n'adressez vous devez entrer dans beaucoup de détails. Ces rapports, comme vous le sentez, monsieur le maréchal, ne sont point personnels, car je ne suis rien dans

l'armée ; je reçois au nom de l'empereur les rapports de messieurs les maréchaux, et je signe ses ordres pour lui, ainsi je suis nul pour ce qui m'est personnel ; mais sa majesté exige que les rapports plus détaillés de tout ce qui se passe me soient ad ressés : soit avantage, soit désavantage, rien ne doit être caché à l'empereur.

Je vous engage donc à vouloir bien me tenir an courant de tout ce qui se passe dans votre corps d'armée , 'aitisi que le font tous les autres maréchaux.

Au général Z AYONCHECK.

Osterode, le jer mars.

L'INTENTION de l'empereur, général Zayoncheck, est qu'il soit formé une division de troupes polonaises qui sera sous vos ordres. Cette division serà composée des régimens polonais qui forment la division que vous commandez actuellement et des deux pets régia mens de la molégion qui est à Varsovie , et qui se trouvait ci-devant à Sierock et à Nieporent.

Cette nouvelle division se réunira à Neidenburg et formera un corps d'observation qui liera Osterode avec Varsovie ; à cet effet, l'empereur ordonne que vous partiez demain 2 mars de Graudentz avec un de vos régimens, et que vous vous dirigiez sur Nein denburgM'adresse l'ordre au maréchal Masséna et

au général Lemarois, de faire partir de Sierock, de Nieporent et de Varsovie , le régiment de la 1re legion qui est le plus en état, pour se rendre également à Neidenburg; je préviens le prince Poniatowski que, si deux autres bataillons sont également armés et habillés, il les fasse partir aussi pour Neidenburg

Tout ce qu'il y a de troupes de Hesse-Darmstadt à Thorn reçoit l'ordre de se rendre à Graudentz, et aussitôt après leur arrivée tout ce qui restera de troupes polonaises devant Graudentz se rendra à Neidenburg. L'intention de l'empereur est que vous pressiez l'arrivée de toute votre légion à Neidenburg, ou sa majesté désire réunir la légion qui se trouve à Varsovie et celle du district de Kalitsch, que vous commanderez au fur et à mesure qu'elles i seront habillées et en état de faire campagne,

J'écris aussi au général Poniatowski de faire partir toute la cavalerie polonaise qui se trouverait à Karsovie et sur les derrières par Neidenburg. Je lui fais connaitre en même temps qu'il faut faire lever toute la cavalerie du district de Plozk, pour se réunir au corps que vous commanderez et contenir les cosa ques.

jag - Vous correspondrez avec moi, général, et vous correspondrez avec le maréchal Masséna pour l'instruire de tous les mouvemens de l'ennemi sur le

centre,

et maintenir la communication entre les deux corps.

Vous nourrirez votre corps de troupes au moyen de réquisitions que vous ferez dans le district de Plozk à Janowa, Mlawa et les environs.

Je vous préviens au reste , général , que l'intention de sa majesté est qu'avec votre 1er régiment vous soyez arrivé à Neidenburg dans six jours au plus tard; en vous y rendant vous passerez de votre personne à Osterode pour prendre vos instructions.

[ocr errors]

Dispositions et mouvemens pour les journées

du 2 et du 3.

Osterode, le jer mars,

dix heures du soir.

LE prince de Ponte-Corvo se portera demain 2 au pont de Spanden, mais de manière que l'ennemi ne s'aperçoive pas de son mouvement; il у

réunira le plus de cavalerie qu'il pourra.

Le maréchal Soult réunira tout son corps d'armée à Liebstadt.

Le maréchal Ney fera également demain toutes les dispositions préparatoires pour attaquer Guttstadt, mais il cachera autant que possible son mouvement à l'enpemi.

Le maréchal Davout se portera avec deux divisions de son corps d'armée à Mohrungen.

« AnteriorContinuar »