Imágenes de página
PDF
ePub

qui sont terminés, avec les pièces d'artillerie prises aux Russes, qui sont à l'arsovie; l'intention de l'empereur étant que toutes les pièces russes soient évacuées de la rive droite de la Vistule et placées à Varsovie et à Thorn.

J'ordonne au général Songis d'armer la place de Thorn de soixante pièces de canon, de celles prises dans les derniers événemens.

Donnéz-moi des nouvelles sur les moyens qu'on peut avoir de jeter un pont soit à Marienwerder, soit aux environs.

Au maréchal LEFEBVRE.

Le 24 février, à midi. Je vous ai prévenu, monsieur le maréchal , que le général Boivin se rendait à Marienburg avec le 2° régiment d'infanterie légère, avec l'ordre de se mettre en communication avec vous. Sa majesté me charge de vous faire connaître que le premier objet dont vous devez vous occuper est de vous emparer de Dirschau et de Mewe, et de chasser l'ennemi de l'ile de Nogal; par ce moyen vous vous trouverez en contact immédiat avec la ville d'Elbing que nous occupons.

Au général Gouvion.

Le 24 février L'INTENTION de l'empereur, général, est que la partie du grand quartier-général qui est restée à Varsovie, en parte pour se rendre à Thorn. Si l'adjudant commandant Chevallier est parti pour me rejoindre, je vous prierais de donner les ordres nécessaires aux officiers d'état-major et à ceux de mes commis qui pourraient encore se trouver à Varsovie. Si au contraire ce commandant est encore en cette ville , vous lui communiquerez directement mon ordre. J'écris à M. Daru qu'il doit se rendre à Thorn, ainsi que le trésor de l'armée et les administrations qui font partie du quartier-général; mais on laissera à Varsovie le payeur du 5° corps d'armée et lout ce qui tient à ce corps. Vous donnerez l'escorte suffisante pour que le trésor de l'armée se rende avec sûreté à Thorn.

Je donne l'ordre à l'intendant-général de faire évacuer sur Breslau tous les vénériens et les hommes légèrement blessés, afin de faire place aux autres blessés qui vont y arriver. Ce qui tient au parc d'artillerie a également ordre de se rendre à Thorn. J'ai déjà ordonné aux petits dépôts de cavalerie qui se trouvent à Lenczicz de se rendre à Culm. Toutes les dispositions tenant à de grandes combinaisons mili

taires , ne doivent avoir que la publication nécessaire à leur exécution.

A M. l'intendant-général.

Le 24 février.

Je vous envoie, monsieur l'intendant-général, le duplicata d'une lettre que je vous ai écrite le 9. J'ai lieu de craindre qu'elle ne vous soit pas parvenue.

L'intention de l'empereur, monsieur l'intendantgénéral, est que la partie du grand quartier-général impérial qui est restée à Varsovie, en parte pour se rendre à Thorn, où vous devez également vous rendre avec le trésor de l'armée et les administrations; mais vous laisserez à Varsovie le payeur-général du 5e corps et toutes les administrations qui lui appartiennent. Quant à l’escorte du trésor, le général Gouvion vous donnera ce qui sera nécessaire.

L'intention de l'empereur, monsieur l'intendantgénéral, est que vous fassiez évacuer sur Breslau tous les vénériens et les hommes légèrement blessés, sous prétexte de faire de la place aux blessés qui doivent y arriver.

. Sa majesté ordonne aussi que vous réitériez l'exécution des mesures que vous devez déjà avoir prises pour qu'il n'y ait plus aucun dépôt, ni hôpitaux sur la rive droite de la Vistule. Tout ce qui était à Plozk, Zakroczyn, Wiszogrod, doit passer à la rive

[ocr errors]

gauche de la Vistule, se diriger sur Kowald dans la direction de Thorn. L'hôpital de Pultusk doit également être évacué; enfin il ne doit rester dans cette ville , à Sierock et sur la rive droite de la Vistule, que les magasins nécessaires à la subsistance du 5e corps pour quelques jours, quitte à remplacer les consomniations selon les circonstances.

Écrivez aux commissaires des guerres et aux commandans qui seraient encore à Praznitz et autres parties de la ligne, que tous les petits dépôts, bagages, qui seraient sur la rive droite de la Vistule , passent sur la rive gauche sans suivre la direction de Varsovie, mais en passant soit à Zakroczyn, soit à Plozk ou Thorn.

L'intention de l'empereur est de n'occuper la rive droite de la Vistule que comme manoeuvre de guerre. Sa majesté veut donc n'y avoir aucune espèce d'embarras qui puisse la gêner dans les mouvemens offensifs, ou pour évacuer le pays si telle était son intention.

J'ordonne au commissaire-ordonnateur Duprat de se rendre à Thorn et de là à Bromberg. Il sera attaché au quartier - général et correspondra avec M. Joinville et l'ordonnateur qui est à Posen. Il est chargé de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire verser des magasins à trente lieues à la ronde autant de farine qu'il pourra sur Thorn et Bromberg,

où l'on cuira pour alimenter l'armée dans les opérations ultérieures.

Au maréchal MASSÉNA.

Le 24 février L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, me charge de vous prévenir que son intention est de vous donner le commandement du 5e corps d'armée, que com mandait M. le maréchal Lannes avant sa maladie.

Sa majesté ajoute à ce commandement douze mille hommes du contingent du roi de Bavière, qui seront commandés par le prince héréditaire. Le gouverneur de Varsovie sera sous vos ordres, ainsi que

la légion polonaise forte de cinq à six mille hommes.

Le général Savary, qui dans ce moment commande le 5e corps et se trouve à Pultusk, vous remettra les ordres qu'il a reçus. Le générał Gouvion vous remettra également ses instructions; au surplus , monsieur le maréchal, vous prendrez directement les ordres de l'empereur.

Instruction pour M. le maréchal MASSÉNA,

commandant le 5e corps d'armée.

Osterode, 25 février , quatre heures

du matin. Le 5e corps, qui forme la droite de l'armée, doit remplir trois buts : 1°. couvrir Varsovie ; 2°. tenir

« AnteriorContinuar »