Imágenes de página
PDF
ePub

canon à Ostrolenka, qui se retireront sur Pultusk, et de là, si les circonstances l'exigeaient, sur Sierock et Varsovie; et alors, avec le reste de votre corps d'armée , vous vous réuniriez au général Oudinot sur Villenberg, pour culbuter tout ce qui se présenterait à vingt lieues à la ronde, ayant soin de vous mettre en communication avec l'empereur, afin qu'on puisse vous appeler à une autre bataille qui aura sûrement lieu. Vous devez également vous tenir en communication avec le corps que vous aurez laissé à Ostrolenka en passant par Pultusk, et vous reporter rapidement sur Varsovie si les circonstances l'exigeaient; vous devez être certain que vous n'avez pas devant vous de force qui puisse vous résister; vous ne pouvez remplir votre but de corps d'observation, destiné à garantir Varsovie et à couvrir le flanc droit de l'ar; mée, et vous trouver en opposition avec le corps du général Essen, que par cette méthode : l'empereur pense que si á Ostrów vous aviez vigoureusement attaqué l'ennemi qui n'avait que quinze mille hommes, au lieu de vous laisser séduire par de faux rapports, vous eussiez évité bien des embarras.tinys,

Le maréchal Lefebvre est à Osterode; il doit com, muniquer avec vous, et vous devez vous concerter et agir d'accord pour remplir le but de votre mission.

Au général OUDINOT:

Eylau, le 13 février. 1. L'INTENTION de l'empereur, général, est que vous vous portiez sur Villenberg, que vous laissiez un bataillon à Pultusk et cinq pièces de canon, jusqu'à ce que ces forces soient remplacées par celles du général Savary qui se retirerait d'Ostrolenka; le maréchal Lefebvre est à Osterode, vous. devez communiquer avec lui et vous concerter ensemble pour remplir Ve but de votre mission.

Au commandant de Posen.

[ocr errors]

1973; 9176.2.

Eylau, le 13 février. vous adressé ; général, un officier polonais.qui se rend près de l'administration de Posen, pour y. démentir le faux rapport fait par les Prussiens et par les Russes sur la bataille du 8 à Eylau, oùl en convenant d'avoir perdu vingt mille hommes et dix géné raux yils disent avoir enlevé Ejlau à la baïonnette; le fait est que les Russes ont été complétement battus, que nous n'avons pas quitté Erlau où nous sommes encore, qu'ils ont été repoussés trois fois de la ville , qu'on leur a pris trente pièces de canon, fait un bon nombre de prisonniers, et que dès trois heures après midi ils effectuaient leur retraite sous les murs de Königsberg après avoir perdu vingt mille hommes :

mais nous manquons de vivres, il est essentiel que l'administration de Posen en fasse filer" une grande, quantité sur Thorn; l'officier polonais porteur de cette lettre, après avoir fait connaître à l'administration de Posen la vérité de ce qui s'est passé, yiendra en rendre compte à l'empereurovisions ro vsi ti?

2

Au grand-duc de Berg.
OVO

sos

Eylau, le 13 février. L'INTENTION de l'empereur, prince, est que vous donniez l'ordre à la division Grouchy d'envoyer une brigade à Domnau où est le maréchal Davout; et l'autre brigade, que commande le général Grouchy, se rendra demain matin à Heilsberg en passant par Eylau, où le général Grouchy à son passage prendra les ordres de l'empereur.

bar Au maréchal Dirour.liv xng's *; .wil miesto str.,17illis 1:' mundo ging 4.54194, +1";}

Eylaụ, le 13 février... Depuis le 7 février, monsieur le maréchal, vous n'avez envoyé aucune nouvelle du général Grandeau que vous avez laissé à Mysziniec,h hi du bataillon de la division Gudin qui est resté à Ortelsburg. L'empereur désire être instruit dans la nuit si on a directement ou indirectement des nouveļles de ces deux corps, et d'après vos instructions où ils doivent se

trouver; on attend également les rapports que vous devez recevoir de Friedland

L'ennemi parait sur notre gauche et les cosaques vers Villenberg

Une brigade de la division de dragons du général Grouchy se rendra à votre quartier-général:

L'autre brigade est à Heilsberg.

Au prince de PONTE-Corvo.

Eylau, le 14 février.

L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, trouve que le village de Mansfeld est nécessaire à occuper pour . éclairer notre gauche, et en même temps contenir l'ennemi qui est à Vernensdorff, et l'attaquer s'il attaque notre position de Villenberg; en même temps il faut charger une reconnaissance, menée par un officier qui parle allemand, de se porter à un ou deux villages au-delà de la rivière de Frisching, et enlever un bailli à deux ou trois lieues de Königs'berg, que vous ferez interroger. L'empereur désire que votre cavalerie se remonte, afin d'en imposer à l'ennemi qui a montré aujourd'hui cinq cents chevaux sur Mansfeld; si on lui montre deux mille chevaux, on pourra aller jusqu'à Lactenhagen, y enlever le bailli et faire quelques prisonniers, sauf à abandonner ce poste et à se retirer sur Mansfeld. Le reste de votre cavalerie se cantonnerait le long de

la Frisching; elle monterait à cheval et attaquerait l'ennemi toutes les fois que celui-ci attaquerait Villenberg. Tout ce qui montre des forces de ce côté convient à l'empereur. Vous tiendrez en arrière quel. ques compagnies de voltigeurs pour aider dans tout événeinent votre cavalerie.

Au général GROUCHY.

Eylau , le 14 février. L'EMPEREUR, général, est instruit qu’ún parti de cavalerie assez considérable s'était présenté à Villenberg dans la journée du 12; en conséquence, sa majesté trouve à propos que vous vous rendiez avec toute votre division de dragons à Heilsberg. Je donne l'ordre au maréchal Dayout de vous rendre la brigade que vous avez envoyée à Domnau. Arrivé à Heilsberg , vous enverrez des demain des officiers à Guttstadt, Serburg, Allenstein, afin d'avoir des nouvelles de la cavalerie ennemie qui a passé le 12 à Villenberg. Votre objet est de protéger et de maintenir libres les routes par Liebstadt et Osterode, et par Heilsberg, Guttstadt et 'Osterode, de manière à ce qu'elles soient à l'abri de toute excursion des cosaques. Vous protégerez Allenstein, et vous ferez promptement évacuer tous nos blessés sur Osterode et Thorn; vous vous mettrez en communication avec le maréchal Lefebvre qui doit être à Osterode avec

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »