Imágenes de página
PDF
ePub

l'ennemi y a montré vingt-cinq mille hommes qui se sont mis en retraite. Le grand-duc de Berg et le maréchal Soult marchent aujourd'hui sur Guttstadt; les nouvelles de l'ennemi sont que toute son armée est ici; que Benningsen qui la commande en chef était hier à Mohrungen : on dit même qu'ils veulent donner bataille.

L'empereur a ordonné que la division du général Friant partît de Mensguth pour se rendre aujourd'hui à Wartenburg.

L'intention de sa majesté est que vous y portiez également la division Morand , ainsi que votre quartier-général. La division-Gudin rentre sous vos ordres : elle occupera Mensguth; il faut lui en envoyer l'ordre, et vous lui laisserez une centaine de chevaux pour s'éclairer; vous lui recommanderez d'envoyer un officier à Mysziniec pour savoir ce qui s'y passe ; vous lui recommanderez également de tâcher de savoir ce qui se passe à Bischopsberg et Serburg.

Le quartier impérial sera aujourd'hui à Allenstein.

Passenheim, le 3 février. ORDRE au général Gudin, en conséquence de la lettre ci-dessus au maréchal Davout.

Au maréchal S'OULT.

Au bivouac de Getkendorff, le 3 février. J'ai donné l'ordre au maréchal Davout de partir de

Wartenburg avant le jour pour se rendre près de vous avec son corps d'armée ; envoyez un officier à sa rencontre pour activer sa marche et pour le diriger. La division Saint-Hilaire est en bataille et a passé la nuit en avant du village d'Hottitren, sur notre droite, et assez près de vous. L'intention de l'empereur est que vous attaquiez aujourd'hui la gauche de l'ennemi, afin de soutenir l'attaque que feront le général Saint-Hilaire et le corps du maréchal Ney. Ne disséminez aucune troupe, afin que toutes agissent contre l'ennemi; il faudra attaquer des que vous entendrez l'attaque du centre. Dès que

le maréchal Davout sera arrivé, vous le mettrez en entier en ligne, sans en rien perdre, pour tourner l'ennemi; il faut d'abord s'assurer de vaincre.

Au maréchal DAVOU T.:

Getkendorff, le 3 février.

L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, ordonne que vous partiez , demain 4, avant le jour pour vous diriger sur Guttstadt, Allenstein et Spiegelberg pour vous réunir au maréchal Soult. Vous vous rendrez avec tout votre corps d'armée bien réuni pour agir avec ce maréchal. L'ennemi est en présence; l'empereur, avec le corps du maréchal Ney et celui du grand-duc , a culbuté ses ayant-postes en avant de

Gelkendorff; le maréchal Soult a forcé le pont de Bergfried.

Getkendorff, le 4 février. Ordre au maréchal Augereau de partir à la pointe du jour pour se rendre, avec tout son corps, en avant du village de Getkendorff:

ORDRE à M. Denniés de préparer des ambulances à Allenstein et à Getkendorff

ORDRE au quartier-général de se rendre à Allenstein.

Au général MORAND.

Getkendorff, le 4 février. Si vous êtes encore à Passenheim, partez sur-le-. champ, général, pour vous rendre à Allenstein, ou nous sommes aux prises avec l'ennemi.

Au maréchal AUGEREAU.

Schlitz, le 5 février, six heures

du matin. L'INTENTION de l'empereur, monsieur le maréchal, est que vous suiviez le mouvement du centre; c'està-dire la direction

que suivra l'empereur; tenez-vous prêt à partir au jour, et rendez-vous auprès de sa majesté.

Au grand-duc de Berg.

Schlitz, le 5 février. L'EMPEREUR pense , mon prince, que le but de l'en

[ocr errors][merged small]

nemi doit être d'arriver avant nous à Landsberg, il est donc probable qu'il aura passé entre Liebstadt et Guttstadt; il faut alors envoyer des reconnaissances sur Liebstadt, Elditten et Wolfersdorff, et vous diriger avec la réserve de cavalerie sur le point où l'ennemi serait reconnu en position; et s'il avait suffisamment marché pour avoir dépassé, il faudrait vous diriger pour couper la route de Liebstadt à Guttstadt au point de Wolfersdorff, afin de tâcher de manoeuvrer sur le flanc gauche de l'ennemi. Le maréchal Davout a l'ordre de se rendre à Guttstadt; le maréchal Soult a celui de manoeuvrer toujours sur le flanc gauche de l'ennemi.

L'intention de l'empereur est que vous attachiez provisoirement au corps du maréchal Soult la division du général Grouchy. ,

L'empereur espère que vous aurez des nouvelles de l'ennemi au village d'Arensdorff, qui est un gros endroit situé à l'intersection des routes de Guttstadt å Landsberg; sa majesté ne serait pas surprise que l'ennemi ait été se rallier là aujourd'hui. L'empereur, dans la journée, sera près de vous ; sa majesté désire que vous lui envoyiez des rapports fréquens, afin qu'elle puisse juger du parti qu'aura pris l'ennemi; s'il est resté en présence avec de l'infanterie, le maréchal Ney vous suivra : mais il est à croire que le mouvement du maréchal Soult sur la gauche de l'ennemi accélérera sa retraite.

Au maréchal NEY.

Schlitz, le 5 février.

Si l'ennemi, monsieur le maréchal, laisse une art rière-garde d'infanterie , l'intention de l'empereur est que vous la suiviez; et s'il n'en a pas laissé, alors vous vous dirigerez du côté de Wolfersdorf, pour de là gagner Arensdorff, d'où vous vous dirigerez suivant la connaissance qu'on aura de l'ennemi.

Au maréchal SOULT.

Schlitz, le 5 février.

L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, vient de donner l'ordre au grand-duc de Berg de mettre la diviision Grouchy à votre disposition; l'intention de sa

majesté est que vous vous portiez sur l'ennerni, qu'elle suppose vouloir prendre une position de hataille entre Liebstadt et Guttstadt pour y passer la journée, afin de donner le temps à ses bagages, ses hôpitaux, etc., de filer; dans ce cas , vous vous placerez toujours de manière à déborder l'ennemi par sa gauche, et vous serez appuyé par le maréchal Dayout qui a l'ordre de se rendre directement à Guttstadt, Si l'ennemi nous a déjà gagné une marche pour se rendre à Landsberg où probablement il veut arriver, ou sur tout autre point,

vous le

pour suivrez de manière à vous trouver toujours sur son

« AnteriorContinuar »