Imágenes de página
PDF
ePub

maréchal Bernadotte ne puisst pas arriver avant l'ennemi à Thorn, vous aurez soin de couvrir cette place et de manoeuvrer en conséquence; l'empereur ne veut reprendre ses quartiers d'hiver que quand il aura anéanti l'ennemi.

Si le maréchal Bernadotte se maintient à Osterode, il faut, par vos mouvemens, favoriser sa position.

Au maréchal DAVOUT.

Varsovie, le 27 janvier

L'EMPEREUR, monsieur le maréchal , ordonne que vous leviez vos cantonnemens ; réunissez votre corps d'armée; rappelez à Pultusk tout ce que vous aurez sur la rive droite de la Narew, ainsi que ce que vous avez sur la rive gauche , et que vous pourrez

retirer sans inconvénient : c'est à vous à en juger. Tout ce qui pourra , au contraire, donner l'éveil à l'ennemi, qui est à Lomza et à Brank, laissez-le. Le maréchal Soult a l'ordre de réunir son armée à Villenberg; l'empereur sera demain à Pultusk, et le grandduc à Villenberg : mais il faut environ trois à quatre jours pour que toute l'armée soit réunie. Sa majesté a ordonné de lever les quartiers d'hiver et de reprendre l'offensive.

Peut-être vaudrait-il mieux ne pas toucher aux postes que vous avez sur la rive gauche de la Narew, surtout s'il y a un pont à Rosan, par où vous passeriez

si l'empereur prend la parti de manæuvrer votre corps par sa gauche.

Au maréchal BERNADOTTE.

Varsovie , le 27 janvier. L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, a lu votre lettre du 24; sa majesté me charge de vous prévenir que le premier objet de vos mouvemens doit être de vous maintenir à Osterode en couvrant Thorn où se rend le maréchal Lefebvre avec la division polonaise , la grosse cavalerie aux ordres du général Espagne et quatre mille hommes d'infanterie légère française. Il est probable que toutes ces troupes se réunissent à Thorn le 29 ou le 30 au plus tard; dans le cas, monsieur le maréchal, où vous n'auriez pu vous maintenir dans la position d’Ostérode , je vous ai déjà fait connaître de la part de l'empereur que votre mouvement devait s'opérer de manière à couvrir constamment Thorn et le siège de Graudentz , que vous feriez lever si les circonstances rendent cette mesure nécessaire.

Sa majesté vient d'ordonner de lever tous les quartiers d'hiver ; l'empereur va reprendre l'offensive, il aura demain son quartier - général à Pultusk ; le grand-duc de Berg aura le sien ce soir à Villenberg.

Tout sera bien, monsieur le maréchal , si vous avez un peu de mal et que vous ayez couvert Thorns:

alors le maréchal Ney couvrira le corps du maréchal Augereau qui se rassemble à Mlawa et celui du maréchal Soult qui se rassemble à Villenberg. Vous entretiendrez constamment votre communication avec le corps du maréchal Ney; et si vous aviez été obligé de faire quelque mouvement rétrograde pour couvrir Thorn, alors vous seriez obligé d'entretenir votre correspondance avec le maréchal Ney en faisant le tour par les derrières. Vous trouverez ci-jointe la copie de l'ordre que j'envoie au maréchal Lefebvre.

Il faudra environ trois ou quatre jours avant que l'armée puisse être réunie.

Au maréchal BESSIÈRES.

Varsovie , le 27 janvier. L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, ordonne que les grenadiers et chasseurs de sa garde à pied , et que les chasseurs de sa garde à cheval qui sont arrivés aujourd'hui à Varsovie , partent demain 28 , et passent le pont de Praga à six heures du matin pour se rendre à Zegrz; vous recommanderez qu'on tâche de passer le pont de la Narew demain au soir; l'ar tillerie. désigtiée pour marcher, ainsi qu'il sera dit ci-après, suivra le mouvement des corps auxquels elle appartient ; savoir , six pièces avec les chasseurs à cheval, neuf avec les chasseurs à pied, et neuf avec

les grenadiers à pied ; le 29 la garde continuera sa route pour Pultusk , vous aurez soin de faire distribuer du pain pour les 28, 29, 30 et 31 ; quarante mille rations de biscuit seront portées dans les caissons; le lendemain de l'arrivée des grenadiers à cheval à Varsovie ils continueront leur route pour Pultusk ; vous laisserez à Varsovie douze pièces d'artillerie qui marcheront avec les grenadiers. Vous donnerez également des ordres , monsieur le maréchal, pour que quinze pièces d'artillerie restent cantonnées à trois lieues de Varsovie pour être attachées à la division du général Oudinot, et elles attendront l'arrivée, de cette division pour se joindre à elle : total, cinquante et une pièces d'artillerie de la garde destinées à marcher.

Au maréchal LANNES.

Varsovie , le 27 janvier.

L'EMPEREUR, monsieur le maréchal, ordonne que vous fassiez partir demain à six heures du matia toute la division Gazan avec armes et bagages et avec son artillerie, pour se rendre à Brock; l'intention de sa majesté est qu'avant midi Zegrz et Sierock soient libres.

Donnez l'ordre à la division Suchet de partir avec armes et bagages et avec son artillerie demain à neuf

heures du matin de Varsovie , pour se rendre vis-à'vis Sierock.

Vous portérez demain votre quartier - général à Nieporent; l'intention de sa majesté est que tout votre corps d’armée soit réuni à Brock; cependant, dans la journée de demain, la seule division du général Gazan passera la Narew.

Le général Gazan fera son mouvement de manière que l'ennemi s'en aperçoive le moins possible ; le général Gazan pourrait porter son quartier - général à Puiewo ou Wiskowo; demain dans la nuit, vous recevrez des ordres pour les opérations définitives. Donnez des ordres pour que la division Suchet prenne du pain pour les 28, 29, 30 et 31, et qu'elle porte dans des caissons autant de biscuit qu'elle en pourra charger. J'ai donné l'ordre au général Songis de vous distribuer les fusils dont vous avez besoin sur état ; monsieur l'intendant-général a également l'ordre de vous faire distribuer les souliers et les capotes qui vous sont accordées.

Au général Gudin.

Varsovie , le 27 janvier.

Il est ordonné au général Gudin de se tenir prêt à partir avec armes et bagages après-demain 29; il aura soin de prendre dans la journée de demain les fusils qui lui manquent, les souliers et les capotes qui lui

« AnteriorContinuar »