Imágenes de página
PDF
ePub

Armée; que vous désigniez quatre généraux de brigade et des majors intelligens, et qu'avec cette force vous rétablissiez , s'il est nécessaire, la tranquillité dans le pays de Cassel. L'empereur considère comme une faute d'avoir envoyé sans ordre quatre à cinq mille Polonais armés, mais sans organisation et sans contrôle , de manière qu'il en est déserté quinze à dix-huit cents qui peuvent avoir grossi le nombre des rebelles. Francfort, les états du prince Primat et ceux du prince de Nassau, sont sous vos ordres afin que vous les protégiez.

Formez le plus tôt qu'il vous sera possible les 5e, 6, 70 et 8e régimens provisoires; tenez-les sous votre main à Cassel ; joignez-y le bataillon du 19e de ligne et le bataillon du 21° ; formez de cela une division qui vous servira encore à apaiser les troubles si cela est nécessaire.

Au général CLARKE.

Varsovie , le 9 janvier. L'EMPEREUR reçoit le courrier par lequel vous lui adressez les lettres du général Lagrange, qui sont relatives aux troubles de Cassel.

La division italienne se compose de trois régimens, l'un est déjà parti de Cassel pour Berlin : vous devez le garder; l'autre est parti de Cassel pour Magdebourg, avec ordre de continuer sa route pour

Berlin :

envoyez-lui l'ordre de rester à Magdebourg. Le 3 régiment a dû arriver dans cette dernière ville le 31, . et vraisemblablement il y sera resté; trois régimens provisoires doivent être arrivés à Magdebourg : un quatrième était attendu; il devait partir de Cassel, mais les circonstances l'y auront retenu. L'intention de l'empereur, général, est que vous laissiez à Magdebourg tout ce qui n'est pas parti de ces trois régimens provisoires , sans cependant rien faire rétrograder, de manière que les régimens partis de Magdebourg ne rétrogradent point et continuent leurs marches; si au contraire ils n'étaient pas partis de Magdebourg quand vos ordres arriveront, ils doivent y rester.

Au général MICHAUD, commandant à Ham

bourg.

Varsovie , le 9 janvier.

L'EMPEREUR me charge de vous parler d'une insurrection qui s'est manifestée à Cassel, si déjà vous n'en êtes mieux instruit que moi. Sa majesté ordonne que vous réunissiez sur-le-champ trois mille hommes que vous rassemblerez à Hameln, et vous les mettrez aux ordres du général Gobert qui commande à Minden, et vous aurez soin de prévenir ce général, afin qu'il prenne le commandement de ces trois mille

hommes, pour exécuter les ordres que je lui adresse,
s'il y a lieu.
Donnez-moi des nouvelles de ce qui se passe.
Au général Loison, à Munster.

Varsovie, le 9 janvier. Vous êtes sûrement instruit , général, des troubles qui se manifestent dans le pays de Cassel. Le 19 régiment d'infanterie, venant de Boulogne, doit être arrivé ou va arriver à Wesel; gardez ce régiment jusqu'à nouvel ordre; réunissez-y toutes les troupes du grand-duc de Berg, et marchez avec ces troupes au secours de Cassel, si cela est nécessaire. Donpeza moi des nouvelles de ce qui se passe.

Au générul SONG 18.

Varsovie, le 10 janvier.

[ocr errors]

FAITES-MOI connaître tout de suite, général, ou se trouve le grand parc aujourd'hui, et où sont les chevaux de réserve d'artillerie qui ne sont pas auprès des

différens corps.

Faites-moi connaître aussi quels sont les approvisionnemens du grand parc et les dépôts qui se trouvent entre ici et l'Oder, et en même temps les mesures que vous aurez prises pour approvisionner Sierock , Modlin et Thorn. Enfin l'empereur désire aussi connaître le nombre de pièces que nous avons prises

[ocr errors]

à l'ennemi dans les dernières affaires, et où elles se
trouvent. Donnez-moi, à cet égard, les renseigne-
mens que vous pouvez

avoir.
Au général CHASSELOUP.

[ocr errors]

Varsovie , le 10 janvier.

[ocr errors]

FAITES – MOI connaître, général, l'état des caissons d'outils, où ils sont, combien il en a au parc. L'intention de sa majesté n'est point qu'on se serve de nos outils pour les ouvrages de Pultusk, Sierock, Praga, Modlin, etc., de manière que si l'armée française se mettait en mouvement d'un moment à l'autre, on eût une vingtaine de mille d'outils dans les caissons , pour servir aux ouvrages que l'on serait dans le cas de faire en manoeuvrant. L'empereur est instruit que le pont de Pomichowo n'est point encore, rétabli; l'expression de 'sa majesté est qu'elle regarde cela comme une honte, car elle se rappelle que vous y avez été, et que vous l'avez assurée que cette réparation pouvait se faire facilement; prenez donc des mesures pour qu'il soit rétabli sans délai.

Les petits ouvrages qui couvrent le pont de Pultusk, et le double ouvrage en ayant, sont très-pressans, parce que nous avons des troupes én avant, et que si elles étaient pressées par des forces ennemies supérieures, elles ne sauraient où se retirer, parce que les ponts sont presque tous emportés; ces ouvrages exis

[ocr errors]

tant, les troupes s'y réfugieraient. L'empereur désire que vous lui remettiez sous les yeux le plan du terrain et le tracé plus étendu qu'il n'a pas adopté, mais qu'il veut revoir ; car il faut qu'un corps de plusieurs mille hommes puisse se réfugier dans l'ouvrage. Sa majesté ordonne

que

des demain on travaille aux ouvrages qu'elle a déjà adoptés pour Sierock et pour Pullusk.

Au maréchal LANNES.

Varsovie, le 10 janvier. L'EMPEREUR, monsieur le maréchal , vient d'ordonner un travail assez considérable pour retrancher le confluent de la Narew 'et du Bug. Donnez l'ordre au général Gazan de procurer aux officiers du génie tous les secours qui dépendront de lui pour ces différens travaux, qui sont de la dernière importance; car si des forces supérieures faisaient reployer les troupes qui sont dans la presqu'île, le Bug et la Narew se trouvant impassables par les glaces, les troupes seraient très-embarrassées si elles n'avaient pas pour se retirer une espèce de camp retranché. L'empereur fait faire des ouvrages pareils devant Pultusk; ces ouvrages sont d'autant meilleurs, qu'ils pourraient être protégés par le canon qu'on passerait sur la rive droite de la Narew. L'empereur a fait donner ses ordres au général Chasseloup; il ne vous reste qu'à le faire aider par la division Gazan.

« AnteriorContinuar »