Imágenes de página
PDF
ePub

PIÈCES JUSTIFICATIVES

DU DIX-HUITIÈME VOLUME.

Suite de la Correspondance et des Ordres de l'empereur NA POLéon, transmis par le majorgénéral de la Grande-Armée française.

Au maréchal SOULT.

Pultusk , le jer janvier 1807. L'INTENTION de l'empereur, monsieur le maréchal , est que son armée prenne définitivement ses quartiers d'hiver. Je vous ai déjà fait connaître que votre corps était destiné à couvrir les cantonnemens des autres corps d'armée, en occupant la petite rivière d’Orezyc par de l'infanterie légère et par de la cavalerie. En cas que l'ennemi fasse un mouvement offensif avant que les espions aient pu en prévenir, l'intention de l'empereur est que votre corps d’armée se réunisse à Golymin, comme celui du maréchal Davout a l'ordre de se réunir à Pultusk dans le même cas. Tout porte à penser que l'ennemi se retire; et si vous voulez engager quelque affaire d'arrière-garde , vous y êtes autorisé.

La division de cavalerie légère du général Lassalle est composée de six régimens; vous en avez trois attachés à votre corps d’armée, et avec une division de dragons au plus, l'empereur pense que cela suffit pour couvrir votre infanterie.

Si vous le pensez ainsi que sa majesté, donnez l'ordre au général Nansouty d'envoyer la division de cuirassiers à Varsovie, et envoyez la division de dragons Klein à Wiszogrod sur la Vistule, où elle s'étendra de la manière la plus convenable pour vivre. La division de cuirassiers recevra des ordres quand elle arrivera à Varsovie. Du moment que l'ennemi aura fini son mouvement et sera éloigné, il faut que vous fassiez réorganiser le pays, battre du blé, et qu'indépendamment du pain nécessaire à la nourriture journalière de votre corps d'arınée, vous ayez toujours en avance deux cent mille rations.

Sa majesté désire que vous fassiez former des magasins d'avoine à Golymin, et que vous y fassiez construire des fours. L'empereur me charge de vous faire connaître que son intention est qu'on laisse l'ennemi tranquille du moment où il aura fini sa retraite. Sa majesté pense qu'il n'y a rien à gagner dans tous ces petits combats particuliers, que l'on perd des hommes sans but.

L'empereur donne l'ordre au maréchal Augereau de passer la Wkra ; par là, tout le pays, le long de

la Sonna jusqu'à la Wkra sera à votre disposition. Vous devez étendre le pays soumis à votre influence directe jusqu'à Plozk sur la Vistule, où vous établirez vos hôpitaux de réserve et votre grand parc d'artillerie; mais ceci sera l'objet d'une instruction plus détaillée, et sur laquelle je prendrai les ordres de l'empereur dès le moment de son arrivée à Varsovie.

Par ces dispositions, le général Nansouty se trouve sous votre commandement supérieur, comme je vous l'ai mandé, sans qu'il cesse pour cela de rendre compte au grand-duc de Berg et à son état-major, et de rester indépendant pour

le détail de son arme.

Au grand-duc de Berg

Pultusk, le jer janvier.

Comme je vous l'ai mandé, mon prince , le général Nansouty se trouve sous le commandement supérieur du maréchal Soult. L'intention de sa majesté est que les trois brigades de la division Lassalle , avec la cavalerie légère du corps d'armée du maréchal Soult, et la division de dragons Milhaud, soient employées à couvrir ses cantonnemens. $a majesté désire que la division de grosse cavalerie se rende à Varsovie ; que la division de dragons du général Klein se rende à Wiszogrod sur la Vistule , et étende ses cantonne

mens de manière à y vivre; que la division Becker reste aux ordres du maréchal Dayout, à peu près dans la position où il est, conformément aux ordres qu'elle en recevra de ce maréchal. Le mouvement de la cavalerie sera cependant subordonné à l'opinion du maréchal Soult. Quant à tous les détails de service de l'arme de la cavalerie, le général Nansouty doit vous rendre compte de tout, et à votre état-majorgénéral.

Au maréchal DAVOUT.

Pultusk, le jer janvier.

L'INTENTION de l'empereur, monsieur le maréchal, est que, le 3 janvier, vous portiez votre quartier-général à Pultusk, et que vous occupiez la presqu'ile entre le Bug et la Narew, depuis Sierock jusqu'à Rosany et Ostrow. Cette partie de pays sera sous vos ordres ainsi

que
tout le

pays que vous occupez déjà. Vous tiendrez votre cavalerie légère le long de la rive gauche de la Narew jusque sur Ostrolenka et Ostrow. La division de dragons de Becker est mise à vos ordres, et vous la ferez cantonner dans la presqu'ile; la cavalerie légère du maréchal Lannes reçoit l'ordre de se placer le long du Bug jusqu'à Brock; Sierock sera occupé par le maréchal Lannes. L'empereur vient de donner des ordres pour qu'il soit fait un camp retranché. En cas que M. le maréchal Soult,

qui couvre tous les cantonnemens de l'armée sur l'Orezyc , vous fasse avertir de quelque mouvement de l'ennemi , vous devez réunir votre corps d'armée à Pultusk. Occupez-vous à réorganiser le pays; requérez des graines, des farines; faites établir des manutentions, et organisez vos moyens de subsistances; envoyez l'état de vos cantonnemens, celui de vos tués, blessés, etc.

Au maréchal LANNES.

Pultusk, le 1er janvier.

L'INTENTION de l'empereur, monsieur le maréchal, est que vous portiez, le 3 janvier, votre quartiergénéral à Sierock, et le 4 à Varsovie. Le 3 janvier, Pultusk doit être occupé par les troupes du maréchal Davout. Donnez

vos ordres

pour

faire partir, demain 2, la division du général Suchet pour se rendre à Varsovie; deux régimens sont cantonnés à Praga, et trois autres le seront dans les faubourgs de Varsovie. Le général Gazan établira son quartiergénéral soit à Jablona, soit à Nieporent; un régiment d'infanterie légère sera placé à Sierock, Wiskowo et Brock; le long du Bug jusqu'à Brock, vous placerez également votre cavalerie légère ; les trois autres régimens de la division Gazan occuperont les deux rives de la Narew et le long de la frontière au

« AnteriorContinuar »