Imágenes de página
PDF
ePub

LES LIBRES PRÊCHEURS. DEVANCIERS DE LUTHER ET DE RABELAIS

par Antony MÉRAY. - Paris, Claudin, in-46. Ce livre n'est pas, comme son titre pourrait au premier abord le faire supposer, une série de biographies relatives aux excentriques prédicateurs des xivo, xve et xvre siècles; M. A. Méray a envisagé son sujet sous un point de vue plus élevé. A ses yeux, l'élément actif de la démocratie, le ferment vivace et permanent des réformes, pendant la longue période féodale qu'a traversée l'Europe, se trouvait en grande partie dans l'enceinte des monastères. Il croit qu'en France surtout, où le pouvoir temporel ne se confondit jamais avec le pouvoir spirituel, certains de ces ordres monastiques, les mendiants et les prêcheurs surtout, furent une sorte de milice populaire, organisée naturelle ment pour plaider la cause du faible et surveiller les excès des puissants. Cela ne peut être vrai, d'ailleurs, qu'à la condition de prendre l'institution monastique à l'époque où la foi la fécondait encore, et de l'abandonner à la limite extrême de son influence active, c'est-à-dire au règne d'Henri IV. C'est donc l'œuvre extérieure, la vie publique seulement de ces apôtres du progrès, que l'auteur a voulu publier. 11 s'occupe en effet presque exclusivement de l'effet qu'a produit leur parole sur le milieu qui les entourait. Il nous présente d'abord les moines comme frondeurs des princes temporels. C'est Jacques Legrand stigmatisant publiquement le tenue impudique d’Isabeau de Bavière, ou accusant le duc d'Orléans de la misère publique ; c'est Jean Bricot reprochant à François 1er de dilapjder les finances de son royaume; c'est Savonarole refusant l'absolution à Laurent de Médicis l'usurpateur. Puis viennent les moines frondeurs de l'Église; on devine quel parti ces protélaires de la milice cléricale, marchant pieds nus pour la plupart, vêtus de bure, et nourris maigrement, devaient tirer des emportements du Fils de l'Homme contre les Princes des Prêtres; leurs imprécations s'élèvent jusqu'au chef de la chrétienté, et Barelet ose publiquement s'écrier: « Quiconque a désiré la première place sur terre trouvera la confusion dans le ciel ; car celui qui aura été traité de primalu, ne sera pas compté au nombre des serviteurs de Dicu. » Les précurseurs de la Réforme se présentent ensuite: nous voyons Michel Menot, Guill. Pépin et Maillard, tonner, dans leur langage macaronique contre le révoltant trafic des indulgences, et contre les déplorables abus qui s'étaient introduits dans l'Eglise. Nous ne pouvons suivre M. A. Meray dans ses études sur les mystiques et les légendaires, sur la foi très-réelle des moines en la réalité des absurdes miracles qu'ils racontaient. Nous sommes également forcé de laisser de côté les piquants détails qu'il nous révèle sur les meurs des vieux sermonnaires, et sur les excentricités oratoires des fantaisistes et des Rabelaisiens. Pour tout cela nous renvoyons à son livre, travail curieur, consciencieux et rempli d'intérêt.

Alfred FRANKLIN.

CORRESPONDANCE.
A monsieur le Directeur du Bulletin du Bouquiniste.

Monsieur, Le Bulletin que vous dirigez doit devenir une source de précieuses rectifications, de renseignements inédits, et servir pour ainsi dire de lien entre les amateurs de livres. Vous ne sauriez donc y insérer trop

y de Courriers anglais, allemands ou russes, pour en faire une espèce de champ clos où lout féal bibliophile aurait le droit d'entrer en lice, pourvu que la dame de son cæur soit la passion de la vérité.

Adelung, qui m'est opposé dans votre dernier Courrier Russe, a manqué à la vérité en prétendant qu'Isaac Massa ne vint en Russie qu'en 1609. Ce personnage important, pour l'histoire commerciale de la Russie, y était déjà en 1601; il a vu triomphant, et puis trahi et assassiné, celui qu'on appelle le faux Dmitri, mais auquel je ne puis donner cette qualification, et il n'a quitté Moscou qu'en 1610, lorsque tous les négociants étrangers en furent expulsés. Ce fait est aujourd'hui prouvé par un ouvrage inédit d'Isaac Massa, conservé à la Bibliothèque royale de La Haye', dont M. Frédérik Muller a donné la description (Essai d'une Bibliographie néerlando-russe, Amsterdam, 1859, p. 103 et s.). Il demeure donc très-vraisemblable que c'est à Isaac Massa que l'on doit le Récit du sanglant et terrible massacre arrivé dans la ville de Moscou en 1606, récit que j'ai traduit de l'anglais sur l'édition du British Museum. En tout cas, l'allégation d'Adelung ne suffit pas pour me faire changer d'opinion, parce qu'elle est positivement inexacte.

Quant à la traduction russe, inconnue à votre très-érudit et trèsestimable correspondant de Moscou, dont les lettres sont trop rares, elle a paru parmi les Documents russes édités par la librairie Franck.

Je vous renouvelle, monsieur, l'expression de ma vive sympathie pour vos intelligents travaux.

Prince Augustin GALITZIN. Chenonceau, 21 novembre. 1

Ce Ms est intitulé : Een cort verhael van begin en corspronck deser tegentcoordige oorlogen en troeblen in Moscovia tollen jare 1610, c'est-à-dire : Court recit du commencement et de l'origine des présentes guerres et troubles jeu Moscovie jusqu'en 1610.

[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Histoire de la noblesse. Généalogies des familles nobles.

Dissertations sur la noblesse.- Ordres de chevalerie, etc.

[ocr errors]

8133. ALMANACH DE LA COUR, de la ville et des départements. Paris, 1811-1845. 35 vol. in-16. (Figures).

30 > Jolie collection, d'une reliure uniforme en mar. rouge, tr. dor. , avec étuis également en mar. d'une conservation parfaite. (Le premier volume est en mar.

vert et le deuxième cartonné.) 8134. ALMANACH DE LA NOBLESSE du royaume de France pour l'an

née 1848. Paris, in-12 br, 8135. ALOUÈTE (Fr. de l'), bailli de la comté de Vertu. Traité des nobles

et des vertus dont ils sont formés ; leur charge, vocation, rang et degré ; des marques, généalogies et diverses espèces d'iceus; de l'origine des fiefs et des armoiries, avec une histoire et descript généalogique de la maison de Couci, Paris, 1577, pelit in-4 parch. (Tableau généalogique.) Mouillures.

18 8136. ANSELME (le P.). Le Palais de l'honneur, contenant les généalogies

historiques des illustres maisons de Lorraine et de Savoye, et de plusieurs nobles familles de France ; ensemble l'origine et l'explication des armes, devises et lournois, etc. Paris, 1663, in-k, v. br. Front. gravé. Figures.

30 8137. ARMORIAL DU LYONNAIS. Armorial général du Lyonnais , Forez 8139. ART DE COMPOSER LES LIVRÉES au milieu du site siècle, d'a

et Beaujolais, comprenant les armoiries des villes, des corporations, des familles nobles et bourgeoises actuellement existantes ou éteintes, des archevêques, des gouverneurs et des principaux fonctionnaires publics de ces provinces. Le lout composé de 2,080 blasons dessinés el d'environ 3,000 notices héraldiques et généalogiques. Lyon, 1860, pet. in-fol. cart. n. rog.

35 8138. AROUX (E.). Les Mystères de la Chevalerie et de l'Amour platonique

au moyen âge, Paris, in-8 br.

>>

près les principes de la science héraldique, précédé d'une Notice historique par M. de Saint-Épain. 4 vol. in-12, 6 pl. gravées.

150 si l'on a un blason et que l'on veuille avoir une livrée, on doit copier celleci ou celui-là.

Ce principe vient d'être démontré dans un petit ouvrage dont le titre prélertieux élève au degré d'art les connaissances utiles pour composer une livrée d'après les principes de la science héraldique.

Dans quelques pages accompagnées de jolies dessins, l'auteur de ce travail, unique en son genre, donne à la poblesse une petite leçon de blason, et lai indique en même temps l'usage qu'elle doit faire de ses armoiries dans la come position de ses livrées.

Ce petit livre devra être acheté par tous les seigneurs ayant suites en

livrées. 8140. BÆCKER (L. de). La Noblesse flamande de France en présence de

l'article 259 du Code pénal, suivie de l'origine de l'orthographe des noms de famille des Flamands de France. Paris, 1859, in-12, br.

4 50 8141. BARON. L'Art héraldique, conienant la manière d'apprendre facile

ment le blason. Paris, 1672, petit in-12, dem.-rel. maroq. vert. Fi

gures. 8142. LE MÊME, 4678, v. br.

6 8143. BARTHÉLEMY (A. de). De l'Aristocratie au xixe siècle. Paris, 1859, in-12, br.

4 50 8144. BASTARD, COMTE D'ESTANG (Notice historique sur François de),

pair de France, par le vicomte Bastard d'Estang. Paris, 1844, in-8, br.

2 50 8145. BERTHEVIN. Recherches historiqnes sur les derniers jours des rois

de France, leurs funérailles, leurs tombeaux ; suivies d'une Notice sur Saint-Denis, le sacre des rois et leur couronnement. Paris, 1825, in-8, br. (Envoi d'auteur.)

$50 8146. BÉVY (dom Ch.). Histoire des inaugurations des rois, empereurs et

autres souverains de l'univers, depuis leur origine jusqu'à présent, suirie d'un Précis de l'état des arts et des sciences sous chaque règne, etc. Paris, 1776, in-8, v. mar. Figures.

6) 8147. BLASON DES COULEURS (le) en armes, livrées et devises, par

Sicille, hérault d'Alphonse V, roi d'Aragon, publ. et annoté par H. Cocheris, Paris, Aubry, 1860, petit in-8, papier vergé, cartonné à l'anglaise. Orné du portrait de Sicille, gravé à l'eau-forte d'après une miniature du temps,

et de nombreux blasons gravés dans le texte. (Tiré à petit nombre.) 6 » 8148. LE MÊME, soigneusement colorié à la gouache.

40 XV (lle volume de la collection du Trésor des pièces rares od inédiles. 8149. BOREL D'HAUTERIVE. Revue historique de la noblesse. Paris, 1841-47 (lomes ser et IV), br. Planches. Au lieu de 32 fr.

16 ,

[ocr errors]
[ocr errors]

8150. BOULLAINVILLIERS (de). Essais sur la noblesse de France, cont.

une dissertat. sur son origine et abaissement. Amsterdam, 1732, in 12, v. gr.

4 Exemplaire en grand papier. 8151. CALMET (dom). Histoire généalogique de la maison du Châtelet,

branche puinée de la maison de Lorraine, etc. Nancy, 4741, in-fol., dem.

rel., v. ant. Nombr. figures de tombeaux, sceaux, monnoyes, etc. 18 8452. CATALOGUE DES GÉNÉALOGIES de la noblesse de France, déta

chées de l'Armorial général de d’Hozier. (Puris, 1758, en 10 vol. in-fol.), et de livres anciens et modernes sur l'art héraldique. (En vente aux prix marqués. Paris, Aubry, 1859.)

Ce catalogue sera adressé gratuitement aux personnes qui en feront la

demande. 8153. CHASSANT (A.). Les Nobles et les Vilains du temps passé, ou

Recherches critiques sur la noblesse et les usurpations nobiliaires, par Alph. Chassant, paléographe, avec cette épigraphe : « Vous aurez icy, Dieu aidant, plus que très-évidentes marques pour distinguer le noble du vilain esquelles sera impossible d'estre trompé. » Petit in-8 de 300 pages, impr.

sur beau pap. vergé de Holl., orné d'un joli frontispice grave. 8154, CHASSANT (A.). Nobiliana. Curiosités nobiliaires et héraldiques,

pour faire suite au livre les Nobles et les Vilains. Petit in-8 tiré à petit nom

bre sur pap. vergé (Blasons). 8155. LE MÊME, les deux ouvrages. 2 vol. jolie dem.-rel. maroq. du Levant, n, rog. léle dorée.

16 8156. CHAUMONT-EN-BASSIGNY (Comple rendu par M. de Choiseuil

d'Aillecourt, député de la noblesse de) à ses commettants. 1794, in-8 de 320 pages, v, marb.

4 8157. CIBRARIO (le ch. L.). Précis historique des ordres religieux et mili

laires de Saint-Lazare et de Saint-Maurice avant et après leur réunion, trad. de l'italien par H. Ferrand. Lyon, impr. de L. Perrin, 1860, petit in-8, br.

3 planches coloriées représentant les costumes et les croix de l'ordre. 10 8158. CLAUSEL DE COUSSERGUES. Du sacre des rois de France, et des

rapports de cette auguste cérémonie avec la constitution de l'Étal aux différents âges de la monarchie. Paris, 1823, in-8, dem.-rel. v. viol.

3 > 8159. COLINS (P.). Histoire des choses plus mémorables advenues depuis

l'an 1430 jusqu'à notre siècle, digérées selon le temps et ordre qu'ont dominé les seigneurs d'Enghien, terminez és familles de Luxembourg et de Bourbon. Mons, 1634, in-4, vél, Rare.

10 8160. COYER (l'abbé). La Noblesse commerçante. Londres, 1756, in-4 2 br. Front. gravé.

2 60 8161. DELISLE (Léop.). Examen de treize charles de l'ordre de Grammont. Caen, 1854, in-4, br.

2 >

>

« AnteriorContinuar »