Mémoires ...: pour l'instruction du dauphin

Portada
Didier et cie, 1860
0 Reseñas
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Índice


Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 514 - Les rois sont souvent obligés à faire des choses contre leur « inclination , et qui blessent leur bon naturel. Ils doivent aimer « à faire plaisir, et il faut qu'ils châtient souvent , et perdent des« gens à qui naturellement ils veulent du bien.
Página 432 - La sagesse veut qu'en certaines rencontres on donne beaucoup au hasard: la raison elle-même conseille alors de suivre je ne sais quels mouvements ou instincts aveugles, au-dessus de la raison...
Página 564 - Par là nous tenons leur esprit et leur cœur, quelquefois plus fortement peut-être, que par les récompenses et les bienfaits; et à l'égard des étrangers, dans un état qu'ils voient florissant d'ailleurs et bien réglé, ce qui se consume en ces dépenses qui peuvent passer pour superflues, fait sur eux une impression...
Página 424 - ... moins apparente, nous rebute autant que la difficulté. » La fonction des rois consiste principalement à laisser agir le bon sens, qui agit toujours naturellement sans peine.
Página 310 - premier soin est de s'emparer de tous les postes par où «on y peut approcher. Une femme adroite s'attache d'a«bord à éloigner tout ce qui n'est pas dans ses intérêts ; «elle donne du soupçon des uns et du dégoût des autres, « afin qu'elle seule et ses amis soient favorablement écoutés; «et si nous ne sommes en garde contre cet usage, il faut, «pour la contenter elle seule, mécontenter tout le reste du «monde. «Dès lors que vous donnez à une femme la liberté de «vous parler...
Página 279 - Celui qui a donné des rois aux hommes a voulu qu'on les respectât comme ses lieutenants, se réservant à lui seul le droit d'examiner leur conduite. Sa volonté est que, quiconque est né sujet, obéisse sans discernement ; et cette loi, si expresse et si universelle , n'est pas faite en faveur des princes seuls...
Página 505 - Comme j'ai été obligé de faire des dépenses immenses « de tous côtés pour cette guerre , tant devant que dans le « fort de mes travaux , je me suis trouvé bien heureux de « m'être préparé comme j'ai fait depuis long-temps; car
Página 312 - ... et nous retenir plus long-temps ; enfin, tôt ou tard elles font réussir toutes choses, sans que nous nous en puissions garantir, que par un seul moyen, qui est de ne leur donner la liberté de parler d'aucune chose, que de celles qui sont purement de plaisir, et de nous préparer avec étude à ne les croire en rien de ce qui peut concerner nos affaires, ou les personnes de ceux qui nous servent.
Página 527 - ... tête d'un corps dont ils sont les membres. Ce n'est que pour leurs propres avantages que nous devons leur donner des lois ; et ce pouvoir que nous avons sur eux ne nous doit servir qu'à travailler plus efficacement à leur bonheur. Il est beau de mériter d'eux le nom de père avec celui de maître, et si l'un nous appartient par le droit de notre naissance, l'autre doit être le plus doux objet de notre ambition.
Página 398 - Car on doit demeurer d'accord, qu'il n'est rien qui établisse avec tant de sûreté le bonheur et le repos des provinces que la parfaite réunion de toute l'autorité dans la personne du souverain.

Información bibliográfica