Description générale des monnaies byzantines frappées sous les empereurs d'Orient: depuis Arcadius jusqu'à la prise de Constantinople par Mahomet II ...

Portada
1862
0 Reseñas
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 45 - III l'Isaurien, dont quelques rares monnaies de cuivre nous offrent pour la dernière fois les marques monétaires des ateliers de Constantinople , de Ravenne ou de Sicile. A dater de cette époque, la monnaie byzantine de cuivre ne porte plus de marque, et il est fort probable que dès lors tout le cuivre de l'empire d'Orient fut frappé à Constantinople.
Página 114 - Théodose, en costume militaire, tenant la lance sur l'épaule droite et un bouclier sur lequel on voit un cavalier foulant un ennemi à terre. R. IMP.
Página 67 - ... prise de Constantinople. L'art monétaire tomba dès lors, surtout pour le cuivre, dans une grande décadence, et, depuis Heraclius, dans une complète barbarie. Anastase ordonna que les pièces de cuivre (Lesquelles avaient quatre modules distincts) porteraient la marque de leur valeur ; et cet indice y était inscrit en lettres numérales grecques ou latines, exprimant le nombre d'unités pour lesquelles la monnaie avait cours légal, tant dans les provinces d'Orient que dans celles d'Occident....
Página 79 - Maurice-Tibère, aient employé l'indiction, pour fixer la date de son émission. On sait que Yindiction est une période de quinze années, à partir de l'an 512 ou 313 de Jésus-Christ, et que cette méthode fut adoptée , dit-on, pour la première fois, par Constantin le Grand , après la victoire qu'il remporta sur Maxence. Aucun document authentique n'autorise du moins à faire remonter cet usage à une époque antérieure, et les premiers exemples bien constatés de dates notées par indictions...
Página 168 - Victoire debout de face, tenant une longue croix et le globe crucigère ; dans le champ à droite, une étoile ; à l'exergue, CONOB.
Página 46 - ... dix-neuf ateliers différents, dont trois seulement continuent à être mentionnés sous les successeurs de ce prince. Sous Léon III l'Isaurien, quelques rares pièces de cuivre montrent « pour la dernière fois les marques des ateliers de Constantinople, de Ravenne ou de Sicile. A dater de cette époque, la monnaie byzantine de cuivre ne porte plus de marque et il est fort probable que, dès lors, tout le cuivre de l'empire d'Orient fut frappé à Constantinople. » Sabatier a donné des ateliers...
Página 67 - Cassiodore est plus précis et compte le «ou d'or à raison de 6,000 deniers de cuivre. Quant au terme de nummium, il est clairement constaté, ce me semble, par les deux lettres NM placées à côté de l'indice, sur beaucoup de bronzes de diverses valeurs frappés pour la plupart à Carthage aux noms de Justin I", Justinien Ier...
Página v - J'ai cherché à signaler à peu près tous les types connus, dont j'ai reproduit des dessins fidèles, car la représentation d'une monnaie en donne une idée plus précise et plus complète que la meilleure description. Pour arriver au résultat que j'avais en vue, j'ai trouvé, je l'avoue, peu de ressources dans les ouvrages classiques anciens; la presque totalité de mes matériaux m'a été fournie par ma propre collection (1), par celle de M.
Página 43 - Justin II et Sophie. — Tibère Constantin. — Maurice. — Focas et Léontia. — Héraclius. — Héraclius, Héraclius Constantin et Héracléonas. tantin. — Maurice. — Focas. — Héraclius, consul. — Héraclius I er . Constant II.
Página 29 - Dieu, père ou fils, bénissant les Hommes. La bénédiction latine se donne en ouvrant les trois premiers doigts de la main droite, et en fermant l'annulaire et l'index, tandis qu'on opère la bénédiction grecque en formant avec les cinq doigts une sorte de monogramme divin IX.

Información bibliográfica